Mes 10 clefs pour rester optimiste le plus souvent possible…

Ceux et celles qui ont eu l’occasion de lire mon 1er livre « souvenirs d’une enfant, visions et réflexions d’une adulte » reconnaîtront certaines des clefs que je vais donner, à cette occasion j’ai fait le calcul 06 juillet 2016, sa parution, déjà! Comme le temps file!

Au cours de notre vie, nous traversons des moments agréables, et puis tout à coup le ciel s’assombrit, nous perdons un proche, quelqu’un qui nous est cher, tombe gravement malade. Ou alors l’éloignement, tout simplement, nous ne parvenons pas à remonter la pente.

Lorsque nous sommes au fond du trou, et que nous nous apitoyons sur nous-mêmes, rectification, nous commençons à comprendre que nous nous apitoyons sur notre sort, ce n’est pas la solution, j’ai pu en sortir, et pourtant c’était très difficile, passer par des moments de doute, d’incertitude, des instants de découragement, des périodes sombres et noires, tout le monde en a dans son existence, la vie ne peut pas être magnifique et sans vagues tout le temps!

Voilà pourquoi je vous partage mes manières de m’en sortir, je ne dis pas que je les applique systématiquement, mais je sais que dès que j’y pense, je me relève et je repars à l’attaque, alors tadaa! Les voici:

  1. Eviter le plus possible de râler, de s’énerver,  de se plaindre, cela n’ajoute pas plus de solutions à votre souci du moment( en plus ça fait monter inutilement la tension, vé-ri-di-que! Il m’est arrivé juste pour des soucis de grimper jusqu’ à 22,40!!)
  2. Garder la tête hors de l’eau, éviter de se noyer en tentant de résoudre le problème, à tout prix, prendre du recul et de la hauteur pour réfléchir.
  3. Etre toujours reconnaissant.
  4. Ne jamais oublier de remercier la Vie, même dans la pire adversité,  c’est en patientant  que tout bascule et que vous obtenez vos réponses, cela m’a pris du temps, j’ai eu beaucoup de mal à l’appliquer, j’étais toujours dans la colère du moment, qui ne retombait pas!
  5. Se reconnaître le droit de lâcher, de procrastiner( juste le temps qu’il faut, personnellement, cela ne dure pas plus de trois jours chez moi), avant remettre les choses à faire c’était mon sport favori, puis j’ai compris que remettre les choses sur une trop longue période vous démotive, ou vous fait regretter, avoir des remords, et on dit toujours qu’avec des et si…, ou j’aurais dû… on ne refait pas le monde! Mais j’ai quand même gardé mes 3 jours, ils me permettent de souffler, de réfléchir et de regarder les choses sous un autre angle.
  6. S’octroyer du temps, sans culpabiliser, c’est pour cette raison les 3 jours!
  7. Ne pas se laisser entraîner vers le fond, on dit toujours que lorsqu’on sombre le meilleur moyen pour revenir c’est de taper du pied pour remonter à la surface. Alors faites-vous violence, secouez-vous et repartez à la bataille!
  8. Encouragez les autres, les aider, leur donner votre point de vue, sans jamais pour autant vous laisser envahir.
  9. Eviter de rester axé sur sa propre personne. Lorsqu’on œuvre pour des plus grandes causes que soi, on se sent moins centré sur sa propre personne, donc moins focalisé sur ses soucis, participer à des manifestations caritatives, permet de poser un autre regard autour de soi. Sans calcul, mais avec de la sincérité, donner fait que nous recevons, sous plusieurs manières, souvent inattendues, ou surprenantes.
  10. Beaucoup rigoler, passer des instants mémorables avec des gens pas prise de tête, qui sont là pour échanger, vous remonter le moral, mutuellement, vous vous transmettrez un pêche et une énergie incroyables!  La solitude est nécessaire pour se retrouver, mais point trop n’en faut.

En définitive, les vies sont toutes connectées, mais l’essentiel, c’est d’éviter les personnes toxiques, qui vous ralentissent, et ne vous apportent RIEN malgré votre aide et vos multiples conseils…  et vous absorbent  toute l’énergie que vous avez eu peine à réunir peut-être… Je sais que ma mère me disait: tu ne peux pas aider, si toi même tu n’es pas bien! Persuadée d’en avoir les pleines et totales capacités, et d’aller bien , j’ai persisté dans mon entêtement, pour finir usée, vidée, et là j’ai compris! Il vaut mieux tard que jamais! Mais bon, on peut s’éviter des souffrances inutiles!

J’espère que ce sont des clefs que vous appliquez déjà, et si ce n’est pas le cas ou que vous en appliquez d’autres, faites m’en part, que je puisse les partager avec d’autres, c’est avec l’échange que la solidarité reste debout, et que le monde peut avancer.

https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/781267/s/souvenirs-d-une-enfant-visions-et-reflexions-d-une-adulte-mildred-roby/

Publicités
Publié dans Expériences vécues | Laisser un commentaire

S’il te plaît, ne me fais pas de mal…

Mon coeur se serre, je suis outrée, quand je sais qu’on fait du mal à mes diamants.

Quelques chiffres effrayants: extrait de la chronique sur Europe 1

on sait qu’en 2016, 67 enfants sont morts en France dans le cadre de violences intra-familiales, que 27 000 plaintes pour violences physiques ou sexuelles au sein de la famille ont été enregistrées… Enfin les procureurs ont placé, en urgence, plus de 13 000 enfants pour les mettre à l’abri.

Extrait de Madame Le Figaro:

Fin avril, un rapport terrifiant de l’Inspection générale des affaires sociales (I G A S) rapportait que 363 enfants étaient morts sous les coups de leurs parents entre 2012 et 2016, soit un enfant tous les cinq jours. Les plus jeunes enfants étant particulièrement vulnérables, plus de la moitié avait moins d’1 an. Et un tiers était en âge d’être scolarisés.

«Les personnes impliquées sont très majoritairement les parents biologiques», précise le rapport, qui souligne également «un lien très fort entre la violence conjugale et les violences commises sur les enfants».

 

Comme je le dis chaque fois, une fois la porte fermée, chaque parent sait ce qu’il fait, ce qu’il vit ou fait vivre à ses enfants. Le drame c’est que c’est tabou. Enfin une vidéo pour réveiller les consciences , et ne plus banaliser, a été réalisée.

J’ai décidé d’aborder ce sujet et je remercie, des associations comme Enfance et Partage, ou Innocence en danger, de diffuser régulièrement des informations, pour que nous ne sombrions jamais dans l’indifférence.

 

arwan-sutanto-542614-unsplash

Enfant qui pleure, les larmes peuvent cacher beaucoup de choses.Photo by Arwan Sutanto on Unsplash

Bien sûr Muriel, vous allez dire il y a assez de malheur autour de nous, les SDF, les migrants… mais je veux attirer votre attention sur les enfants,  qui n’ont pas demandé   à venir au monde , qu’on maltraite, ou qu’on violente de toutes les façons possibles et inimaginables, parfois et souvent dans le plus grand secret.

Bref vous avez pléthore d’ exemples, tout aussi sordides les uns que les autres. Certaines affaires sont médiatisées, et d’autres non, il y a quelque part des enfants qui sont terrorisés rien qu’à l’idée de rentrer chez eux, le foyer où l’on est sensé être bien, en sécurité, et rassuré! Mais ce n’est pas le cas pour nombre d’enfant, le pire dans tout cela, on n’arrive pas à chiffrer exactement le nombre d’enfants qui meurent sous les coups de leurs parents… C’est dramatique…

model-1216916_960_720

On ne sait jamais ce qu’un enfant pense à moins de le lui demander…

Je suis atterrée de voir l’imagination des adultes, la sombre machination, face à des enfants sans défense,  et qui parfois culpabilisent même, croyant que les choses qui se produisent sont leurs fautes ou leurs responsabilités. Ils vont se murer dans le silence, et faire comme si rien ne leur était arrivé.

Un fait véridique que je vous livre, je travaillais dans le Gard, et je faisais mon stage en IMP ( Institut Médico Psychologique).

Je ne sais pas pourquoi mais ce jour là, j’ai décidé d’organiser un atelier ‘libre parole »,  quand est venue le tour de F, elle a pris spontanément la parole en racontant les horreurs que son beau-père lui avait fait subir. Elle s’est faite violée chaque soir pendant 5 ans, sa maman était au courant, mais fermait les yeux.

Un fait qui m’a marqué, et le plus désolant, c’est lorsqu’il y a eu signalement à la brigade des mineurs, la mère l’a insultée en lui disant, je cite:  » tu pouvais pas te taire connasse, maintenant il va aller en prison et moi je vais rester toute seule! » fin de la citation.

Devant tant de violence, j’ai pris F dans mes bras, elle tremblait de tout son long! Elle ne s’attendait pas à une telle réponse!

Voilà pourquoi il ne faut jamais cesser d’être à l’affût, aux aguets de quelque chose qui ne va pas dans l’entourage des enfants, de vos enfants, car lorsqu’on remarque bien, ce sont ces adultes qui détruisent les enfants à leur tour, soit ils ne se sont pas soignés, ou ils étaient dans le déni.

Toute sorte de violence, verbale, physique ou psychologique entraîne inévitablement des conséquences, si ce n’est pas pris en charge à temps. 

A ce propos je souhaite vous partager la vidéo choc ‘ça va » campagne  contre le tabou des violences faites aux enfants, je vous encourage fortement à la regarder et à la partager , afin que les gens se sentent de plus en plus concernés.

http://madame.lefigaro.fr/societe/video-la-nouvelle-campagne-choc-contre-les-violences-faites-aux-enfants-enfance-et-partage-070519-164992

Sources cités:

https://enfance-et-partage.org

ACCUEIL

http://madame.lefigaro.fr ( recherche vidéo violence enfants)

 

 

 

Publié dans Faits d'actualités | Laisser un commentaire

Promenons nous dans le parc…

Bonjour chers parents et mes chers diamants comment vont-ils?

Aujourd’hui c’est le 1er Mai et la journée est bien entamée.

J’espère de tout cœur que vous avez bien profité, que vous vous êtes levés( allez! on va dire relativement tôt!) pour aller vous promener un peu. Le temps n’était pas si froid, suffisant pour sortir et mettre le nez dehors, peu de soleil mais 19 degrés et 10 ressentis, on ne va pas crier au froid!

Personnellement, je me suis levée un peu plus tard mais suffisamment tôt pour aller me promener, profiter d’un beau temps(pas de pluie!), manger un Banh Mi (sandwich vietnamien), à l’ombre dans un parc.

IMG_20190501_110142

J’aime beaucoup les allées ombragées des parcs.

IMG_20190501_130240

Parcours pour la motricité

Tout au long de ma promenade, j’ai vu des enfants contents d’être dehors avec leurs parents, et des parents heureux de partager ce moment à faire des activités avec leurs enfants.

IMG_20190501_130313

Vue sur le parc

Si vous n’êtes pas sortis! Quelle importance!

 

 Après tout, l’essentiel dans cette journée du 1er Mai, c’est quand même de ne pas être allé travaillé (si c’est votre cas), et d’avoir passé un peu de temps libre avec vos enfants, non?

thrush-2265689_1920

Joyeux 1er Mai à tous les petits et grands!!

Publié dans Anecdotes à partager | Laisser un commentaire

Un ministre qui ne pensait qu’aux enfants…

Le nom de Jean ZAY vous fera penser à un nom de rue , un musée, un collège… Et bien d’autre lieux encore.

J’ai choisi de dresser le portrait de ce monsieur, car je l’admire beaucoup, et pour ma part, je trouve qu’il était tellement précurseur de l’éducation et visionnaire sur les actions qu’il a décidé d’engager.

Les réformes qu’il a entrepris, me parlent. Je ne vais pas faire ma « Wikipédia », et lister toutes les actions qu’il a accomplies, cela n’aurait pas de sens, mais j’ai voulu souligner, que ces changements, nous en sommes les héritiers, encore aujourd’hui.

1)Mais qui était Jean ZAY?

C’était un père de famille très investi, passionné dans tout ce qu’il décidait de faire. D’origine juive par son père et sa mère.

IMG_20180814_220443

Jean ZAY avec ses enfants

IMG_20180814_221545

Jean ZAY et sa femme

A 32 ans , il est le plus jeune ministre de l’Education Nationale nommé sous la 3ème République de 1936 à 1939. Léon Blum, alors Président du Conseil, lui confie la mission de démocratiser l’école.

Il faut dire qu’à l’époque, l’école servait juste à savoir lire, écrire et compter, on ne demandait rien de plus, et on n’attendait guère plus de la part des élèves.

2) Les réformes commencent

Peu à peu, la République se bâtit et se renforce à l’école. Pour cette réforme éducation nationale, il fait confiance aux enseignants, et un fait inédit: l’élève devient une personne qui peut évoluer et changer grâce à son maître. Il est un citoyen libre de ses opinions, et peut exercer son esprit critique. Il encourage à la lecture. De nouveaux dispositifs voient le jour et sont encore existants, et très actifs, à l’heure où je parle.

  • Le bibliobus
  • Le CNRS
  • Le Festival de Cannes
  • Le Palais de la Découverte

Il devient l’initiateur de la démocratisation de la réforme. Il part du principe qu’il faut donner ses chances à TOUS les enfants, y compris ceux issus de milieux modestes, faire abstraction de la religion, adopter le principe de NEUTRALITE.

IMG_20180814_211931

Jean ZAY en pleine séance de travail

3)L’enfant au centre des préoccupations

Jean ZAY encourage les enseignants à questionner, à susciter de l’intérêt chez les enfants, cela est révolutionnaire, le fait d’être curieux, et de participer en classe.

Dans le primaire, le supérieur ou le lycée, une répartition non démocratique persiste, donc il amène un changement puisqu’à l’époque les classes étaient très clivées. D’un côté, vous aviez la haute bourgeoisie, sans problèmes financiers, et pas de nécessité à orienter leurs enfants, et de l’autre côté, vous aviez la petite bourgeoisie, les comptables, qui, eux, avaient besoin de plus de culture. En ce temps là, on croit beaucoup aux aptitudes.

C’est alors qu’un dispositif neuf est mis en place: 25 élèves par classe, pour évaluer, observer les enfants autrement que par le biais des devoirs. Une nouveauté également, une orientation peut être motivée par des activités artistiques, pas uniquement scolaires. De ce fait les maîtres (je dis les maîtres parce que les maîtresses n’étaient pas encore envisageables à cette époque!) bénéficient d’une formation continue de  » pilotage de classe « .

L’expérimentation s’arrête, car c’est le début de la guerre. Ensemble avec Gustave MONOD, ils reprendront le projet: le concept des « classes nouvelles » voit le jour.

IMG_20180814_211238

Gustave MONOD, fondateur des classes nouvelles.

Jean ZAY ne parviendra pas à faire voter les lois, mais utilisera des contournements, pour faire passer les réformes (déjà à cette époque, elles avaient du mal à passer!!).

4) Les grands changements dérangent à un point…

En juin 1937, le système des activités dirigées est mis en place. des loisirs, du sport, tout cela fait partie de l’éducation. Leurs buts étant de faire travailler les enfants sur des sujets qui les intéressent, et ce, de manière ludique.

Jean ZAY veut augmenter la capacité d’analyse des enfants, ce qui est très mal vu, des expressions circulent comme  » récréation nationale », ou  » ministère de la paresse « . Peu importe, il part du principe que la science doit éveiller les enfants à d’extraordinaires découvertes.

Selon lui, la Science est une partie intégrante de la culture et de l’éducation.

Jean PERRIN est nommé Sous Secrétaire d’Etat à la Recherche. Le Palais de la Découverte voit le jour, car ils estiment que la place de la science dans la société pourrait susciter des vocations. Jean PERRIN entame une réflexion à ce sujet.

IMG_20180814_212810

Jean PERRIN, Sous Secrétaire d’Etat à la Recherche.

Léo LAGRANGE devient le Sous Secrétaire d’Etat à l’organisation des loisirs. Avec peu de moyens, naissent plusieurs structures et dispositifs comme les auberges de jeunesse, les maisons des jeunes et de la culture, également les sports d’hiver pour tous. La libération des congés payés apparaît pour que les parents puissent consacrer du temps à leurs enfants.

IMG_20180814_213526

Des enfants qui partent en vacances grâce au dispositif mis en place

IMG_20180814_213412

Léo LAGRANGE, Sous Secrétaire d’Etat à l’organisation des loisirs.

Jean ZAY oppose une résistance à Hitler et au fascisme, il la manifeste par l’invention du Festival de Cannes, (ne l’oublions pas!) car il refuse de voir le cinéma utilisé pour de la propagande nazie.

Il est un passionné de culture, il n’aura de cesse de le revendiquer. C’est ainsi qu’il amène le théâtre et les activités artistiques à l’école. Déjà, à l’époque, ses réformes étaient loin de faire l’unanimité, le Sénat s’est toujours opposé à ses changements, il devait se justifier en permanence.

Une atmosphère antisémite se faisait de plus en plus pressante, car son entourage politique n’a pas tardé à lui faire comprendre qu’il n’était qu’un Juif à la tête de ces jeunes.

Evidemment, le prétexte est tout trouvé. Un procès sera monté de toutes pièces. Il est condamné à la déportation à perpétuité. Tous savaient que c’était un procès politique car Jean ZAY faisait de l’ombre à pas mal d’entre eux. Même en prison, il continue d’être un réformateur, il s’appuie sur sa passion de l’écrit. Une manière de participer à la résistance de manière intellectuelle.

Il finira par être assassiné par la Milice le 20 juin 1944.

JEAN ZAY

Epitaphe de Jean ZAY

Depuis mai 2015, Jean ZAY a rejoint le Panthéon.

Pour conclure, je dirai que de nos jours, si nous observons et reprenons, certaines de ses réformes, comme le fait de faire abstraction de la religion de l’enfant, avec un effort constant de neutralité, le souci de faire passer l’intérêt de l’enfant avant tout, ou encore l’encouragement à la lecture, je me dis que certaines valeurs ont été oubliées… Est-ce le fait de l’époque? Le corps enseignant qui doit pratiquer la discipline au détriment de la transmission du savoir proprement dit? En tout cas, à sa décharge, Jean ZAY en étant visionnaire a payé de sa vie, pour instaurer des réformes importantes.

Mais ce qui me touche chez cet homme c’est qu’il n’a jamais cessé de penser aux enfants en premier. Et désolé! Si je jette un pavé dans la mare, mais parfois, au cours de mon ancienne carrière, j’ai vu certains des agissements des personnes en charge, qui ne mettaient pas vraiment l’enfant au centre des premières préoccupations, et je me dis j’espère qu’il n’est pas mort pour rien.

Ce serait tellement dommage!

Source images et liens cités:

https://www.lejournal.cnrs.fr

http://www.palais-decouverte.fr

http://www.festival-cannes.com

https://www.marianne.net (Jean ZAY, l’éthique de la République)

https://www.droitdesuite.fr (Souvenirs et Solitude)

Publié dans Ressources intéressantes | Laisser un commentaire

Je Pâques, tu Pâques, il, elle Pâques…

 Région Parisienne, le lundi 22 Avril,

A mes chers parents, et mes chers diamants,

Sur mon balcon, j’entends les oiseaux chanter, je vois un temps sans pluie en tout cas!

Aujourd’hui, comme la plupart de nous, je ne travaille pas.

A tous et à toutes ,je vous souhaite un agréable lundi de Pâques!

Profitez, sortez, pique-niquez, jouez… Je vous souhaite une bien belle agréable journée en compagnie de vos enfants!

Publié dans Annonce importante | Laisser un commentaire

Allons chasser les œufs, les enfants!

Les jours approchent chers parents, et mes chers diamants, et le beau temps sera au rendez-vous pour déguster toute sorte de chocolat!

En me promenant du côté du centre commercial La Vache Noire, dans le Val de Marne,  je n’allais pas visiter tous les magasins, je serais bien fatiguée!  Mais je me suis arrêtée à  La Grande Récré, le magasin que j’ai parcouru de long en large, et j’ai pensé à vous chers parents, et bien sûr à mes  diamants !

Entre toutes mes visites des rayons, les thèmes classés, les jeux pour petits et grands,  jeux de société, jeux éducatifs, d’éveil, jeux de construction, peluches, il y en avait pour tous les goûts et tous les âges!

Mon oreille s’est dressée quand, soudain,  entre 2 publicités,  j’entends une annonce, et je me dis je vais rentrer et leur poser la question, qui est intéressé pour une chasse aux œufs GRATUITE?

439426-chasse-aux-oeufs-de-paques-2019-dans-les-magasins-la-grande-recre

Le vendeur de La Grande Récré m’a donné le prospectus que je vous transmets!

Alors que faire à Pâques? Je vous le donne en mille, partir à la chasse au œufs, bien sûr! il y en a organisées un peu partout à Paris et en région parisienne!  Je pense qu’il doit y avoir des initiatives en France!Il faut taper sur le Net la recherche « chasse aux oeufs 2019 et le nom de la ville » C’est pas une idée de génie ça? Et le site que je vous mets en lien en Île de France, parce que c’est là où j’habite, je vous détaille tout bien comme il faut. J’aime beaucoup ce site il est très précis, et très détaillé!

Nous allons croiser les doigts pour qu’il fasse beau et un peu chaud, cela fera une sortie toute désignée pour les parents la possibilité de se détendre un peu, et prendre du soleil, et pour les enfants, courir, se dépenser, sortir de la maison, changer d’air et surtout  miam! miam! miam! MANGER DU CHOCOLAT!

Alors je souhaite à tous de vous préparer à une bonne chasse, et dites moi si vous avez gagné, ou mangé des chocolats!

Sources et liens cités:

http://www.lagranderecre.fr

http://www.la-vache-noire.com

https://www.sortiraparis.com (chasse aux œufs 2019)

 

Publié dans Evènements | Laisser un commentaire

Enfant, prends courage!

Je dédie ce poème à tous les enfants qui sont dans cette situation, ou sont sur le point de la traverser. En tant qu’adulte, il est difficile de passer ce cap du deuil, à plus forte raison quand on est enfant on ne comprend pas tout, la maladie, l’injustice… Surtout qu’une maman on en a qu’une, et quand elle part, elle laisse un vide immense difficile à combler, le temps seul a raison des blessures.

Ode à MAMAN

Maman, tu m’as porté durant 9 mois

Tu m’as supporté pour le meilleur et pour le pire

Un mariage fusionnel

Un prix, un privilège dont je n’ai pas toujours eu conscience

Mon caractère, mes humeurs, mes envolées, mes colères

Que je ne m’expliquais pas moi-même

Parfois complices

Tantôt ennemies

Jamais d’accord sur tout, et heureusement !

Mais toujours des discussions

J’ai appris à te connaître

Et tu m’as apprivoisé

J’étais sauvage, méfiante, indisciplinée

Mais tu m’as tout appris

Tu as su m’arrêter dans mes folies

Me faire comprendre la Vie

Femme maintenant accomplie

Je te dois tout

J’en ai souffert beaucoup

Car je ne comprenais pas tout

Et puis je me suis penchée sur ton passé

Avec une dévorante curiosité

Et j’ai compris ce que tu as vécu

Cette souffrance non dite que tu portais stoïque

Une dernière image gravée

Toi, qui me dis au revoir

Du haut de ce balcon

Effacer ton numéro

A été une horrible et douloureuse épreuve

Tu es partie dans ton sommeil

Sans prévenir personne

Maintenant tu n’es plus là

Chaque année, on célèbre ton jour

Mais aujourd’hui, Dieu m’en est témoin

Mes larmes ont arrêté de couler

La cruauté de ton absence

S’est effacé pour laisser la place

A la joie

D’avoir enfin compris

Que tu resteras dans mon cœur

A chaque instant

A chaque moment

Merci pour tout ma petite Maman !

Découvrez dans mon livre , comment j’ai réussi, petite à surmonter les épreuves pas faciles, quand on les traverse enfant.

https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/781267/s/souvenirs-d-une-enfant-visions-et-reflexions-d-une-adulte-mildred-roby/

Publié dans Contes, essais, extraits de livres de Mildred Roby | Laisser un commentaire