Reprendre ou ne pas reprendre? Telle est la question…

Chers parents,

Vous ne vivez pas des temps tranquilles en ce moment, et vous vous posez énormément de questions, en regardant les informations contradictoires souvent, je vous comprends tellement, et je pense à vous.

D’un côté, certains vont reprendre le travail, et les enfants?

Comment va-t-on faire? Qui va rester à la maison pour les garder? Doit-on les remettre à l’école envers et contre tout? Pour leur bien être, une socialisation indispensable?

Malheureusement, je n’ai pas de réponse pour vous, mais je sens une grande angoisse monter chez pas mal de  parents. Je serai tentée de dire que ce serait au cas par cas.

Si à la maison, l’organisation mise en place le permet, les parents peuvent être disponibles pour faire la classe à la maison, et télétravailler eux-mêmes, je dirais continuez ainsi la rentrée ne sera pas pour maintenant, et dans 1 mois les vacances d’été se profilent, enfin celles du calendrier, je ne parle pas des déplacements bien sûr, ça c’est une autre paire de manches!

En revanche votre enfant a complètement décroché au niveau scolaire, les conditions ne sont pas réunies pour la classe à la maison, et les parents ne peuvent pas se permettre plus longtemps de ne pas aller travailler, je dirai faites leur reprendre le chemin de l’école.

Cependant renseignez-vous sur les conditions de sécurité sanitaire, dans lesquelles votre enfant sera accueilli, le nombre d’enfants, la surveillance etc… N’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passent par la tête si cela peut apaiser vos angoisses, vous en avez le droit.

En définitive, tout dépend de la situation, attention vous transmettez vos angoisses et vos peurs à vos enfants, je sais que c’est très difficile déjà pour nous adultes qui ne voyons pas comment tout cela va se terminer, mais je vous conseille de parler avec vos enfants.

N’hésitez pas à leur dire ce que vous ressentez et eux feront de même, vous en serez très surpris! Cet échange est primordial pour que chacun ne se sente pas dans un état d’incertitude, d’angoisse et de peur.

Vous vous devez pour vos enfants de rester optimistes, reconnaissants pour les jours à venir.

Je tiens à vous souhaiter un bon courage si vous reprenez, comme c’est mon cas (3 jours en présentiel et 2 en télétravail), et si vous devez encore passer plus de temps avec vos enfants, je vous dis félicitations vous avez déjà fourni beaucoup d’efforts, mais il faudra encore en fournir davantage pour la continuité du bien être de vos enfants.

 

Publié dans Pour les parents | Laisser un commentaire

Trucs et astuces pour une chasse aux œufs réinventée mais confinée!

Chers parents,

On ne va pas se répéter en disant que les circonstances sont inhabituelles, étranges, angoissantes… Bref il n’y aurait pas assez de qualificatifs pour le ressenti de chaque parent.

Mais ce n’est pas une raison pour se laisser abattre, et ne pas inventer une version chasse aux œufs confinée pour ce dimanche de Pâques, en plus ça vous changera les idées!!

Ne me dites pas Muriel, nous n’avons pas assez d’espace, pas de jardin, pas de ceci, pas de cela…

Balivernes!! Vous connaissez le proverbe? Quand on veut on peut! Qu’on soit dans un appartement de 15,20,30m2, qu’on ait un petit, moyen, grand jardin, ou un jardinet, un balcon ou un balconnet! Je n’accepte AUCUNE EXCUSE!

petit jardin

Maison avec jardin

Et puis qu’avez-vous à faire d’autre le dimanche de Pâques, je ne vous crois pas si vous me répondiez télétravail! En plus il va faire beau d’après la météo!

Alors fermez les yeux et retombez en enfance pour quelques heures, vous verrez cela va vous faire énormément de bien!

oeufs de Pâques

Petits œufs colorés dans un panier

  1. Acheter les œufs, ou les marchandises préparez vos enfants en leur parlant de manière positive « ce week-end on va faire une chasse aux œufs à la maison même si on peut pas sortir, vous verrez ce sera top »! Emmenez les dans un délire temporaire, ne vous inquiétez pas ils vous suivront, surtout s’ils n’ont JAMAIS vu cette facette de vous, ils vont un peu tiquer, mais je vous fais confiance , vous allez balayer ça avec de l’humour!!
  2. Préparez votre journée la veille ou à partir de vendredi soir.
  3. Distribuez les taches, faire les affiches, les jeux ou les devinettes, ou les indices à prévoir, les cachettes prévues, transformez-vous en animateur de votre maison!

Il faut savoir que les jeux sont adaptables pour les petits comme pour les ados, ou même les jeunes adultes, variez la chasse, s’ils ne veulent pas de chocolat, mettez des choses que vos enfants aiment manger (ex des barres céréales, des chips…), ou des indices à trouver, pour les plus grands genre (papier écrit en  bleu ne pas être de corvée de vaisselle pendant 2 jours, ah! ça va leur plaire), ou (papier écrit en rouge 1h de moins sur son téléphone) ou le contraire( écrit en vert  1h de plus sur la tablette), il y a plusieurs manières pour diversifier ce temps, et même une astuce pour réviser les leçons ou devoirs abordés avant la semaine des vacances, tâtez la température, vous verrez bien si cela prend, vous pourriez être surpris!!

Que l’on réside en appartement ou en maison, les cachettes ne manquent pas!

Alors chers parents, sur ces petits trucs et astuces, je vous souhaite une bonne chasse aux œufs… Et partagez moi votre expérience après, Confinée bien sûr!

 

Photos :

https://unsplash.com/

Publié dans Jeux/Jouets | Laisser un commentaire

Dessine moi un poisson d’Avril!

Chers parents,

Que pourriez-vous faire ce soir avec vos enfants?

Un poisson d’avril, en ribambelle, en dessin, en activités?

Une maman a commenté mon article précédent, et a employé l’expression »casser le rythme », c’est tout à fait cela, ne faisons pas comme d’habitude, bon déjà qu’on n’est pas dans une situation habituelle, mais pour une fois qu’on peut marquer tranquillement ce jour de blagues et/ ou de bonne humeur profitons-en!

A ce titre, je vous partage les dessins des enfants de mes collègues qui m’ont autorisé à partager leurs œuvres avec vous.

Prenez bien soin de vous et de mes diamants.

Mael 18 mois

Maël 18 mois a dessiné des poissons, des étoiles de mer,et plein d’autre chose!

Timothé 6 ans 1ère image

Timothé 6 ans le poisson ferme la bouche

Timothé 6 ans 2ème image

Timothé? Je commence à avoir faim!!

Timothé 6 ans 3ème image

Au secours Timothé!! dit le petit poisson je vais me faire manger!

Merci beaucoup, et si vous voulez refaire l’activité du dernier poisson, je vous mets le  dessin à imprimer.

Lien pour impression du dessin:

http://www.bonjourlesenfants.net/poisson-avril/dessin-poisson-avril.php

 

Publié dans Activités/Cinéma/Théâtre enfants | Laisser un commentaire

Ma classe à la maison débordée ou organisée?

Chers parents,

Voilà maintenant 13 jours que nous sommes confinés à la maison.

Nos habitudes on été bouleversées, nos rituels aussi. Les petits et les grands craquent et tout le monde a besoin d’espace.

J’entends énormément de parents autour de moi qui se sentent dépassés, impuissants, qui tentent tant bien que mal de gérer la classe à la maison, non sans difficultés, avec le télétravail quand celui-ci s’ajoute.

Même si l’on est professeur ou instituteur de métier, les enjeux ne sont pas les mêmes. Faire classe à ses propres enfants, n’est pas du tout la même chose que faire classe à des élèves que l’on ne voit pas en rentrant chez soi. Certes, on a peut-être plus de facilités, quoique…

Il faut savoir qu’il y a des cadres et des règles à mettre en place ou des astuces à adopter que l’on soit instit, prof ou pas.

Je vais tenter d’ illustrer par 2 cas de familles, et de configuration d’appartement pour que chaque exemple puisse vous parler

Cas 1) Maman célibataire avec 2 enfants de 4 et 7 ans dans un appartement de 28 m2

Cette maman ne peut compter que sur elle-même, c’est le moment d’actionner « l’appel à l’aide », pour les devoirs, certaines sont plus organisées que d’autres, c’est l’occasion d’échanger sur les méthodes employées mais pour les copines qui traversent la même chose qu’elle. Pour qu’elle se sente soutenue, encouragée à chaque début de journée, même de loin. Cette maman porte plusieurs casquettes, institutrice pour les devoirs, cuisinière pour les repas, femme de ménage pour le rangement ou le nettoyage… Je ne dis pas que c’est facile! Loin de là! Mais c’est l’occasion si vos enfants sont turbulents et ne vous écoutent jamais de remettre la balle au centre et de rejouer un match comme on dit si bien.

D’abord et avant tout se réunir chaque matin de la semaine pour expliquer les règles établies, combien de temps, la récréation ou le temps de pause, c’est important qu’ils sachent et qu’on leur donne un peu d’autres repères, nouveaux certes mais à adopter pour le moment, sinon cela peut très vite dégénérer.

  • Repenser la configuration de l’appartement sous forme de jeux (exemple: une pièce interdite pendant la durée des devoirs, la cuisine mettre une chaise devant ou du ruban adhésif rouge ou une autre couleur si on a, pour bien marquer l’interdiction). Les enfants de 3 à 7 ans aiment les jeux de rôle, de plus si le parent s’implique c’est tout gagné! Cela vaut mieux pour vous, il n’y a que là que vous pouvez maitrisez l’ambiance!
  • Marquer les espaces de vie, maman a installé son ordinateur dans un coin pour télétravailler, faites pareil pour le grand de 7 ans, son bureau et sa chaise avec ses devoirs, et l’autre de 4 ans dans un autre coin, donner de quoi dessiner, jouer certes j’entends d’ici Muriel un enfant de 4 ans, se lasse vite, oui!! Exact son attention est exactement de 10 à 15 min, donc prévoyez de tourner au bout de 10, 15 min, mettez tout à disposition, et une alarme sur votre téléphone, quand il a fini tout est déjà prêt bien sûr. Je vous garantis que c’est possible oui fatigant!! Mais pour la bonne marche de la journée sans heurt ni cris, cela est possible, car je l’ai instauré quand j’étais animatrice, plusieurs petits coins à jouer, dans une pièce pas grande, pour se distraire, et l’enfant tourne sur les différentes activités, et moi j’en avais 10 à gérer!! Donc soit on peut télétravailler, soit on n’y arrive pas et on attend qu’il fasse la sieste pour télétravailler, par exemple! Pour celui de 7 ans qui doit faire ses devoirs, lui donner un temps donné, ne pas se lever comme à l’école, toujours en mode jeu de rôle, on fait comme si maman était la maîtresse!

Cas 2) Un couple avec 4 enfants de 7, 9 et 14 et 16 ans dans un pavillon de 90m2 avec jardin

  • Là, interdit de se plaindre, l’espace vous l’avez, le temps de récréation, ils peuvent en bénéficier largement. Chacun peut avoir son coin, son espace de vie, et les parents normalement ne seront pas très sollicités, vu que les enfants sont sensés faire leurs devoirs.
  • A surveiller, les téléphones qui doivent être exclus, car les ados sont tentés d’aller sur les réseaux sociaux, ou contacter leurs potes pour un oui ou pour un non! Mais vous aussi, chers parents devez jouer le jeu, PERSONNE NE TOUCHE A SON TELEPHONE PENDANT TOUT LE TEMPS DES HEURES DE COURS. Oui!! je sais c’est énorme, vous avez poussé un cri d’horreur, de c’est impossible! parce que vous êtes dans la maison, et que cela vous semble inconcevable. Mais si vous ne le faites pas, dites-vous que le cadre, les règles ils ne les respecteront pas. Vous le faites bien au bureau! Et au collège, lycée, école primaire, ils n’ont pas accès à leurs portables pendant les cours, ben dites vous que c’est la même logique! J’entends vos pensées, ben non on est confinés ce n’est pas pareil! Certes cela ne ressemble pas trait pour trait mais si on ne met pas en place une sorte de journée type pour tout le monde, vous serez très vite débordés, vos ados vont se lever à pas d’heure, traîner et pour avoir comme résultats, papa ou maman qui crie dans toute la maison! Bref! L’enfer pour toute la famille!!!
  • Un week-end prenez une boîte à chaussures que vous décorerez tous ensemble pour mettre vos téléphones éteints dedans la semaine, vous verrez, cela va prendre du sens, et pour vous et pour eux! Ils adorent la justice, ils verront et constateront que finalement tout le monde est logé à la même enseigne!
  • Prenez comme fil rouge qui vous relie à l’école, le lycée, le collège l’emploi du temps de votre enfant en temps normal. Ouvrez l’application des devoirs ensemble! Cela évitera les ah non! Je n’ai pas de devoirs! ou alors le oh! ça y est je les ai fais! C’était trop facile, ou alors les phrases commençant par le maître ou la maîtresse, la prof avait dit que… ET NE PARLEZ PAS! Sinon il, elle va vous embrouiller, tenez vous à ce qui est écrit, sans discuter, quand il a fini devoirs et leçons, vous allez vous trouver un temps pour vérifier, en le prévenant que ce sera vérifié.
  • Au fait, au passage, ils sont malins, ils voudront tout faire pour vous décourager, vous faire sentir que vous n’êtes pas aptes à leur faire classe, mais vous êtes leurs parents et les connaissez mieux que quiconque, alors un seul mot d’ordre FERMETÉ!! Alors, en selle Mesdames et Messieurs les professeurs et instituteurs improvisés! Vous pouvez le faire! Vous savez le faire! Juste un zeste de réorganisation, de partage d’espace de la maison et le tour sera joué!

En définitive, pour résumer, le confinement n’est pas quelque chose de normal. Là on est tous d’accord. Cependant on ne le vit pas tous et toutes de la même manière, selon chacun, soit c’est subi, soit c’est accepté. Mais comme apparemment nous en avons encore pour un petit moment, il serait génial que vous l’acceptiez, car outre passer du temps avec vos enfants comme jamais, puisque vous ne les voyiez que rarement, puisque nous savons qu’en temps normal nous passons 90% de notre temps au travail, et c’est le même pourcentage pour vos enfants, à la fac, l’école, le collège ou le lycée. Dites-vous que c’est une chance, un privilège, de peut-être voir ses premiers mots, ou les confidences que votre ado ne vous aurait pas fait en temps normal. Vous êtes-vous posé un instant la question s’ils étaient contents de pouvoir avoir la famille réunie à la maison, situation inédite n’est-ce pas?

J’espère vous avoir aidé, et je vous souhaite , chers parents, un agréable confinement avec vos enfants.

Je vous mets des liens qui pourront sans nul doute vous apporter un éclairage ou une aide supplémentaire.

Liens avec le thème

http://www.pass-education.fr/programme-nation-apprenante/

https://soseducation.org/ ( l’Association SOS Education)

Publié dans Pour les parents | 2 commentaires

Je suis un enfant avec un emploi du temps de ministre…

 

Bonjour chers parents,

Les vacances sont bien loin maintenant, les fêtes approchent à grands pas, mais aujourd’hui, je souhaiterai aborder un sujet qui m’a toujours fortement interrogé.

Comment arrivez-vous en seulement 1 an à passer du cheval, à la danse, ou la piscine, en ne regardant pas votre porte-monnaie? Vous ne vous respectez pas, et ne rendez pas service à votre enfant, le message envoyé n’est pas bon.

Votre enfant est sollicité pour pratiquer énormément d’activités, que ce soit scolaires, périscolaires, ou extrascolaires. Certaines sont gratuites et d’autres où il faut payer un certain prix, le budget peut exploser …

J’ai déjà vu des enfants avec des  planning surbookés, des parents débordés, ou ne sachant plus où donner de la tête, ou qui baissent les bras en disant » ben il veut plus, je ne vais pas le forcer! »

Parce que je vous avoue que parfois, en me mettant à la place de ces enfants, je ne ferai pas le quart de leurs activités. 2h de piano le mardi, centre de loisirs le mercredi,  1h30 de théâtre le jeudi, 1h00 de danse le vendredi. L’enfant se repose juste du samedi au lundi, le reste du temps, il court tous les jours!

Je caricature volontairement pour mettre en lumière 2 choses:

  1. Les activités choisies
  2. Les activités subies

 Côté financier,  si j’ai un conseil à donner aux parents, c’est de réfléchir LONGUEMENT avec votre enfant. Il n’est pas défendu d’aborder avec lui, le meilleur prix, et si vous tombez sur la bonne affaire qui satisfera les 2 camps, c’est encore mieux!

Sinon, cela donne des activités où l’enfant s’intéresse partiellement, et pour une période due à une circonstance précise (ex: son copain s’est inscrit aux échecs, sur le coup il y a un engouement, puis ce copain déménage, votre enfant ne voudra plus y aller)

Vous, adultes, vous pensez au côté financier, vous allez essayer de déployer des arguments dans un premier temps, puis le désinscrire parce qu’il n’en démordra pas.

Résultat des courses: des parents lassés de mettre la main au portefeuille, et des enfants blasés, ou insatisfaits. Donc pour éviter cela , je vais vous donner des astuces, des étapes pour  que les deux parties ne subissent pas la situation, qui peut être sujet à disputes.

Règle d’or: ne faites pas faire des activités à votre enfant, si ce sont vos rêves inachevés, il le comprendra tout de suite, au début il le fera pour vous faire plaisir, et quand il grandira, ses aspirations et ses demandes changeront, et vous en souffrirez.

  • Présentez lui en plusieurs, PAS celles qui vous plaisent, mais celles qui seraient SUSCEPTIBLES de lui plaire.
  • Discutez en, laissez le argumenter, le pourquoi du comment, ne décidez SURTOUT pas pour lui, vous avez de grandes chances de le regretter par la suite.
  • Essayez de tomber d’accord sur 1 ou 2 activités, les enfants sont insatiables parfois, il faut réfréner les pulsions du moment, au début l’enthousiasme est là, puis s’il n’apprécie pas, il le fera savoir, et ce sera vous au bout du compte qui payerez la note au sens propre comme au figuré!
  • Amener votre enfant à choisir son activité et à s’y tenir, en lui spécifiant bien tous les tenants et aboutissants, ne pas revenir sur sa parole, s’engager etc…

Bien entendu, je ne parle pas des activités régulières où les enfants s’engagent pour en faire un métier ou une passion, et d’ailleurs ce sont bien là que naissent parfois les vocations, donc, surtout que ni vous, ni votre enfant ne subisse rien, mais  que chacun prenne du plaisir.

Qu’il prenne goût à pratiquer cette activité, où il s’est engagé, les mêmes jours à la même heure, sur une période donnée.

Publié dans Pour les parents | Laisser un commentaire

Histoires vraies…

Bonjour chers parents et chers diamants,

J’espère que vous passez de bonnes vacances en toute sécurité, je vous dis cela parce que je vous avais dis que je vous raconterai des histoires vraies pour réveiller les consciences parfois, mais aussi pour que vous redoubliez de vigilance aussi.

Je vous raconterai ces histoires parce que malheureusement cela fait partie de la réalité. Ce n’est absolument pas dans le but d’insinuer que vous seriez des mauvais parents, ou quelque chose d’approchant, ce blog est destiné à de la prévention des risques éventuels qui pourraient surgir. Personne n’est à l’abri, et il suffit d’une poignée de secondes pour que tout bascule.

Lorsque je travaillais dans l’animation, j’ai fais un constat:

-Le manque de vigilance, et de non responsabilité, font que les adultes ne réalisent pas à quel point surveiller peut être vital.

Chaque jour, Google Actus me donne des horreurs classées comme faits divers sur des enfants qui n’ont pas été surveillés, ou des adultes ayant fait part de négligence envers ceux qu’ils étaient sensés protéger.

Normalement, tout le monde devrait savoir que les enfants doivent être surveillés, ou lorsqu’ils sont grands, j’entends par là à partir de 9 ans. On se dit « ça va ils sont grands on va pas tout le temps être après eux, il faut leur laisser la liberté de pouvoir respirer! « je dis oui mais attention!

L’histoire que je vais vous raconter est très triste, quelque chose qui aurait pu être évité.

Je venais travailler comme tous les jours, je me souviens nous étions en été. Nous préparions la salle pour accueillir les enfants, mais ce jour-là, ne serait pas comme les autres. Une animatrice est arrivée et nous a annoncé la mauvaise nouvelle: une maman lui avait téléphoné pour lui annoncer que son enfant était mort en vacances, il était inscrit pour la 2ème semaine au centre de loisirs.

Il était parti en vacances avec la meilleure amie de la famille, qui avait un fils de l’âge de cet enfant. Lorsque nous avons appris les circonstances de sa mort, nous étions atterrés. Quelque chose.

D’après les faits relatés, tout se passait bien, jusqu’à ce jour où le fils de la meilleure amie, a entraîné l’enfant dans une bêtise qu’il pensait sans conséquence et sans gravité. Il se trouvait que le camping avait une piscine avec des grillages avec des trous où l’on pouvait se faufiler. C’est ce que les 2 jeunes garçons ont fait. Lorsque tout le monde était occupé ailleurs, ils sont rentrés par un des trous du grillage et ont sauté dans la piscine, du côté où l’on n’a pas pied, Sauf qu’un des enfants ne savait pas nager. L’autre garçon ne sachant pas quoi faire, voyait son copain couler, mais pas question d’alerter les adultes, il allait se faire gronder!

Ne voyant pas son copain remonter à la surface, il a fini par le dire à sa mère occupée à discuter, persuadée que les enfant jouaient sagement.

En panique, la meilleure amie se serait précipité à la piscine, mais il était trop tard! Le corps du garçon était remonté à la surface, sans vie.

Des vies gâchées pour un manque de surveillance, lorsqu’on prend les enfants des autres on devrait être conscients que c’est un engagement.

La meilleure amie détestée, les parents et la petite sœur orphelins et inconsolables, et en colère. Sa petite soeur qui avait 5 ans à l’époque des faits, avait été interdite de toute activité aquatique à cause de cette tragédie. Cependant, elle ne comprenait pas trop pourquoi on lui interdisait d’aller à la piscine. Elle adorait l’eau!

Connaissant les faits, je me suis longuement entretenue avec la maman qui a fini par céder, face à mes arguments, en disant » entendu, je veux bien qu’elle aille à la piscine si c’est vous qui surveillez, mais ne dites rien à son père, il refuse catégoriquement qu’elle aille à la piscine ». Cette totale confiance m’avait beaucoup touchée.

Un soir, c’est son père qui est venu la chercher, elle toute fière a couru dans les bras de son père en disant « je suis allée à la piscine avec Muriel », devais-je avoir peur de son regard interrogateur? Non, j’ai discuté également avec lui pour lui faire entendre raison, que la tragédie qui leur était arrivée ne devait pas freiner la vie de leur autre enfant, il a pleuré, et a fini par me dire « vous avez raison ».

Toute cette histoire pour non pas vous mettre la pression, mais lorsque vous avez délimité le périmètre, donné des consignes claires et précises, et qu’au bout d’un certain temps, vous ne les voyez pas, inquiétez-vous quand même un peu…

Publié dans Expériences vécues | Laisser un commentaire

MES ASTUCES POUR PASSER UN BON ETE!!

Lire la suite

Publié dans Expériences vécues | Laisser un commentaire