Harcèlement, insultes et agressions

La montée de la violence, par les temps qui courent, tant au niveau des adultes, que chez les jeunes,, démontrent clairement que nous sommes en train d’évoluer, malgré nous au milieu d’un chaos indescriptible, une certaine frange de la société influençable, parce que des individus, en totale déconstruction, et en perte totale de repères, n’a pas eu, ou a décidé de ne pas prendre, les valeurs qui auraient pu leur être inculquées.

Les adultes « piliers » et « repères », doivent être encore plus présents.Vous pensez que je me répète, mais je n’en n’ai pas la sensation, vu que ces notions, que j’évoque à nouveau, sont PRIMORDIALES!

Un bref rappel:

  1. La cellule familiale
  2. Le temps consacré aux enfants, et le dialogue
  3. Les repères, exemples
  4. Les adultes « piliers », repères fiables, non vacillants.

Les petits, comme les grands, sont en totale perte de repères. Si les 4 conditions, sont réunies, à priori, il ne devrait pas y avoir de gros soucis.  Pourquoi? Voici la raison.

La cellule familiale fait qu’elle est soudée, équilibrée, du coup on est bien, dans sa tête, et on consacre du temps de son plein gré, à ses enfants, et le dialogue est toujours ouvert, puisqu’on a posé les choses. Les enfants, voient donc, en leurs parents, des repères fiables, sur qui ils pourront compter à tout moment, et donc, ils se développeront, et construiront leurs vies autour des valeurs, qu’ils auront reçus, au fur et à mesure qu’ils grandiront, jusqu’à atteindre l’âge adulte!

Malheureusement nombreux sont ceux qui ont des défaillances d’éducation, qui  peuvent conduire à une situation délicate, parfois irréversible, lorsque l’enfant, l’ado se sent dévalorisé, il n’a pas les 4 éléments, que je viens d’évoquer, plus haut, il cherche à tout prix à faire payer ses frustrations, il commence à se construire son monde, où il aura la sensation d’être « invincible », c’est alors que vient la rage, la colère, la souffrance, la violence qui s’emparent de lui. Je n’essaierais jamais de défendre ces individus qui éprouvent une joie, à faire vivre un enfer à la personne qui souffre atrocement, en face, parce que, malgré tout ce qu’on peut vivre, le choix nous appartient toujours!

C’est cela qui engendre tout type de harcèlement!

*Il repèrent d’abord les cibles potentiels, les enfants riches, les ados faibles, les « défauts » sur lesquels, on peut jouer, gros, gras, maigre, beau, moche, timide, boutonneux, pauvre, si l’enfant sait s’habiller ou pas! Il y a pléthore d’exemples que l’on pourrait citer! Mais ce sont ceux qui reviennent le plus souvent!

*Ils sont faux, ils approchent leurs cibles, et font « ami-ami », avec eux, pour bien l’étudier, la faire parler, la victime, qui ne se doute de rien, parce qu’ils commencent par des plaisanteries de mauvais goût, en ponctuant d’un « non! je rigole! », l’enfant ou l’ado, ne se méfie pas , et tombe des nues, et devient complètement désemparé, surtout à leurs âges, vu qu’ ils nouent assez vite contact.

*En général, ils ne sont jamais tout seuls, ils se sont constitués une cour, des » esclaves », qui sont prêts à vendre leur âme, pour ne pas être importunés. Mais on ne les voit jamais graviter autour, ils ne sont jamais loin!

*Actifs, très actifs sur les réseaux sociaux, car passé la porte de l’élémentaire, le collège, ou le lycée, ils prennent le relais sur le Net, et se défoulent, en colportant, des ragots,  et des horreurs martelés, partagés, relayés au maximum.

*Il sont imbus d’eux mêmes, parfois charismatiques, le grand piège! Ils affichent un masque, adoptent une certaine attitude, regard dur, aucun sentiment, ils portent tous leurs états négatifs en eux, rappelons le.

  Vos enfants, doivent être conscients que cela peut arriver à tout moment, à n’importe qui, il n’y a aucune barrière sociale, PERSONNE n’est à l’abri!

Pour prévenir, et éviter de telles situations, apprenez à vos enfants, à se méfier, ne pas accorder leur confiance, à n’importe qui ou n’importe quand! C’est un travail de longue haleine! Allez vous me dire! C’est pas facile! Il commence à grandir, il veut garder sa sphère secrète! Il vous appartient de jongler, et de détecter ce qui ne va pas, ne pas harceler avec des questions incessantes, à cause de votre inquiétude! S’il vous plaît! mais, l’air de rien, être présent, rassurer, mais avec la bonne distance, je suis sûre que vous saurez le faire, après tout, vous êtes leurs parents?Non?

Le harcèlement peut arriver pour plusieurs raisons, ce que les individus « verrouillent » comme des failles, en voici quelques exemples:

  • Je suis nouveau(elle), dans l’établissement
  • Je ne connais personne
  • J’aime me montrer, je suis beaucoup sur les réseaux sociaux, et je vais me faire plus facilement des potes, sans arrière pensées.
  • J’adore inviter du monde
  • Je souhaite être populaire, mais dans le bon sens, c’est à dire aimé(e) par mes pairs.

Je ne dis pas qu’il faille arrêter de vivre! Ou se faire petit, ou changer pour se fondre dans la masse! Non! Se méfier, quand on est nouveau, que tout le monde est sympa, il y aura toujours une ou pas mal de  personnes malintentionnées, parmi le groupe!

Si vous voyez un changement dans l’attitude de vos enfants, SURTOUT NE PAS POSER DES QUESTIONS DE MANIERE FRONTALE, mais chercher des réponses!

Dans une maison, lorsqu’il y a absence de dialogues, les enfants se referment, et vivent leurs vies. Au cours du repas, qui devrait être une pause conviviale, même si tout le monde est harassé, fatigué, échangez, même peu, valorisez vos enfants, intéressez vous à leurs projets, même loufoques, parfois peut faire une grande différence, mettez les toujours en valeur, parce que cela ne peut venir de PERSONNE, UNIQUEMENT DE VOUS.

J’ai conscience que ce n’est jamais évident, mais c’est le passage obligé, pour que vos enfants soient alertes, épanouis, et sachent discerner, les intentions de leur sphère, qu’ils auront décidé de fréquenter.

Je ne donnerais aucun exemple, vous pouvez vous en faire une idée, avec tous les schémas qui vous ont été présentés, ou que vous avez vu, tout au long de cette journée contre le harcèlement. J’ai failli en donner un , et puis j’ai modifié mon article, parce qu’ils sont, tellement déjà exposés, au nom de leur individualité, que je défends, et pour laquelle ce blog est né! Que ce soit également, au niveau de toutes sortes de médias, mais aussi, les jugements, ou les chuchotements, à voix haute, ou silencieux.

 Cependant,voici les 5 règles à suivre:

1) En parler à ses proches, quelqu’un de la famille avec qui vous avez des affinités, un(e) ami(e)… Ne pas se murer dans le silence, même si c’est difficile de se mettre à « nu ».

2)  Changer son numéro de téléphone, et TOUS LES COMPTES DES RESEAUX SOCIAUX, Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat etc…, tout ce qui peut atteindre votre enfant, et le rendre vulnérable, réunir tous les moyens, pour se sortir de là au plus vite! Bien sûr! c’est dur pour un  enfant quelque soit son âge, de se « couper » de sa sphère! mais c’est le prix à payer!

3)  Se réfugier dans une passion, quelque chose que l’enfant a plaisir à faire, pour vider la tête, quand il est en pleine bataille.

4) Changer d’établissement, pour repartir sur de nouvelles bases, une nouvelle vie, et laisser derrière les mauvais souvenirs, et les peurs de tout ordre.

5) Rester fort, ne pas douter de qui on est. Qui sont-ils pour juger vos enfants? Ce sont des enfants eux mêmes, ils ont le même statut. Leur dire que PERSONNE NE DICTE LEUR VIE.

Voilà, j’espère qu’avec toutes ces informations, vous saurez déceler, les éventuels soucis qui pourraient arriver.

N’oublions pas le regard aiguisé de l’adulte. je vous livre une dernière expérience,

Fin d’année scolaire, 13 ème arrondissement, école élémentaire. lors de la kermesse de l’école, un petit, qui passe, le sourire aux lèvres, heureux d’être là!

« Amuses toi bien! le temps passe, et je me trouve à la porte, je revois ce même enfant, cette fois ci, les yeux baissés, le regard fuyant. même en parlant avec une collègue, j’ai « grillé » son attitude bizarre! Je l’arrête, il tremble, n’ose rien me dire, mon regard est attiré par ses baskets toutes déchirées, sales qui ne me semblaient pas lui appartenir, puisque je parlais souvent à la maman, et je savais qu’elle était soigneuse! « où sont tes baskets? Je ne sais pas, je peux y aller maintenant? Non dis-je on va chercher tes baskets! Me voilà qui remonte avec lui, il me montre le coupable, qui avait racketté ses baskets, et qui les arborait sans scrupules! Quand il m’a vu, il a compris, il a commencé à le menacer, devant moi, je lui ai montré et fais sentir qui commandait, et je lui ai garantis qu’il aurait un renvoi assuré, si je le « balançais », il a eu peur! Je lui ai dis tu as une chance, pas deux! il connaissait très bien le ton que j’employais quand j’étais en colère! Je lui ai fais passer le goût de recommencer!

Encore une fois, je me répète, les adultes en charge, ont le devoir de se sentir CONCERNES, et doivent être VIGILANTS!

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

A propos Muriel

Je rêverais d'un monde où tous les enfants, les jeunes seraient heureux et en sécurité! Malheureusement c'est un vœu pieux, alors je ne cesse d'élever ma voix pour défendre leur cause en étant leur porte-parole!! Rejoignez-moi si vous vous sentez concernés!!
Cet article a été publié dans Faits d'actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s