Combattre la peur du noir

Aujourd’hui, chers parents, je vais aborder un sujet très difficile à élucider, pour certains parents. Nul besoin de dire que le noir, l’obscurité, sont angoissants, pour certains enfants. L’enfant exprime le besoin de dormir, avec une petite lueur, une veilleuse, pour être rassuré. En m’intéressant à d’autres blogs, j’ai pu constater qu’il y avait carrément la commercialisation de lampes, ou de veilleuses de nuit! Lorsque je me suis rendue au Salon du Livre, dernièrement, quand j’ai demandé des livres sur les angoisses et les peurs, le premier livre, qui ressortait, était la peur du noir, combattre le noir, l’angoisse du noir!En discutant avec une vendeuse chez Nathan Jeunesse, elle m’a dit que la peur du noir, était placée en première position, bien avant les monstres, ou, d’autres choses bizarres. Habituer un enfant, à dormir dans le noir, nous renvoie, à nous adultes, que montrez vous à ces enfants, que leur communiquez vous, comme angoisses, ou bien être? Vous avez ce super pouvoir, de faire taire tous les sentiments négatifs qu’un enfant pourrait ressentir, utilisez le! Lorsque vous avez été enfant, vous avez sans nul doute, eu une très mauvaise expérience, avec le noir,oui! D’accord! Vous étiez effrayés! Mais vous êtes adultes, maintenant, c’est du passé, ce devrait être réglé!Comme je le dis fréquemment, il ne s’agit plus de vous! Donc posez vous la question, si c’est vous qui vous tranquillisez, qu’il dorme avec une veilleuse?Ou c’est réellement lui, qui en fait la demande… Dans un sens ou dans un autre, il y a eu, transmission de sentiment. Si c’est vous, vous lui avez transmis, inconsciemment votre angoisse, et si c’est lui, il vous passe un message, il demande de l’attention, qui ne lui a pas été donné, au moment précis, où il l’a réclamé. L’enfant, de 0 à 9 ans, est une véritable « éponge », il absorbe, enregistre, surveille, tous vos moindres actes, faits et gestes. A partir de 10 ans, il va commencer à gérer ses cauchemars, ou les images négatives, qui auront défilé dans sa journée.

Mais revenons, à cette peur du noir, je vais énumérer quelques solutions, pour en venir à bout:

  • Attention!Les dernières images enregistrées, par le cerveau de l’enfant, juste, avant de se coucher, auront un impact, et un lien direct, avec cette peur du noir.
  • Lui raconter, une histoire qui se termine bien.
  • Les moments de câlins, rassérène l’enfant, et le conforte, dans le fait qu’il n’a pas à s’inquiéter, de quoique ce soit.
  • S’il veut un peu parler, avec vous, il ne vous retiendra pas longtemps, juste un petit temps, pour être avec vous, et se rassurer que tout va bien.

Pour achever cet article, je vais vous dresser le portrait de deux petits guerriers, dont je viens de faire la connaissance, ils sont très touchants, on les sent déjà tellement emplis de réalité, conscients de la vie, joyeux, souriants, espiègles et parfois, coquins, mais toujours heureux de vivre, et cela fait plaisir à voir. Dans ma carrière, j’ai croisé, de nombreux enfants, si tristes et si préoccupés, que les deux garçons, dont je vais vous parler, détonnent, à leurs côtés!

A l’heure où je parle, Rayan, l’aîné a 9 ans, et son petit frère Lohan, a 3 ans. Pourquoi je viens à parler de ces enfants, parce que, en 26 ans de carrière, je n’ai jamais rencontré d’enfants qui n’avaient pas peur du noir! Je ne dis pas qu’il n’en existe pas! Mais, en tout cas, ils n’avaient jamais croisé mon chemin, jusqu’alors! Toutes les siestes que j’ai encadré, ces phrases , »Muriel, laisse un peu de lumière, on a peur! » Ou, pourquoi c’est tout noir »?Je les ai entendues un nombre incalculable de fois, et ce, sans exagérer!

Au contraire, ces enfants n’arrivent pas à dormir, si la chambre n’est pas plongée, dans le noir complet!Incroyable!J’étais tellement stupéfaite, que j’ai demandé la permission, aux parents, de les citer dans cet article! Certains adultes diront, ces parents, en ont de la chance! La chance n’a rien à voir dans tout ça! Les parents, ont habitué, les enfants, à dormir dans le noir, et sont au clair, avec l’obscurité. Voilà pourquoi, tout le monde peut dormir tranquillement, sans le risque d’être dérangé, par un « maman, papa! J’ai peur du noir »!Ils leur ont donné, transmis cet équilibre, le fait de ne pas avoir peur du noir. Cela a l’air simple, dit comme ça, mais le faire est à la portée de tous!

 

Publicités

A propos Muriel

J'ai constaté tristement que si les enfants rencontrent de graves problèmes, c'est dû essentiellement aux adultes qui n'ont pas fait ce qu'il fallait au moment où ils en avaient besoin!
Cet article a été publié dans Développement et vie de l'enfant. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s