Mouiller son lit…

 

moue enfants

Je voudrais bien y arriver! Mais j’y arrive pas! Il faut m’aider!

 

Un calvaire pour les parents, une incompréhension pour l’enfant. L’enfant redoute la réaction de ses parents, mais à travers le « pipi au lit », il envoie un ou des messages très clairs. Il dit, je ne vous vois pas assez, on me délaisse, je voudrais que ça se passe mieux à la maison, je trouve  qu’il y a un problème, tant de messages qui passent, chers parents !

Au delà des contingences à gérer, comme le séchage quasi quotidien du matelas, de l’odeur qui se dégage, ajoutez à cela, le « ras le bol » désespéré dans la maison, il est des actes, des réflexions, que l’on doit absolument éviter:

  1. Si vous avez d’autres enfants, SURTOUT ne JAMAIS faire de comparaison, déjà l’enfant se sent mal, se sent coupable, alors n’en rajoutez pas avec les » regardes ton frère, ta sœur, il, elle est plus petit(e) que toi, pourtant…
  2. Le gronder, ne sert à rien, c’est la cause qu’il faut traiter, parlez lui, demandez lui ce qui ne va pas, calmement, posément. Sinon ce n’est pas la peine.
  3. L’accompagner dans sa démarche, vers son autonomie. Sans le materner trop, ou le harceler de questions. Ne croyez pas qu’il ne souffre pas, il aimerait qu’il en soit autrement, et très rapidement, mais il y a des enfants beaucoup plus sensibles que d’autres.
  4. Lui donner les consignes, aller aux toilettes avant d’aller au lit. Lui permettre de vous réveiller, au cas où il ait une envie pressante, à des heures indues de la nuit, cela lui redonnera du courage, plutôt que d’errer dans le couloir tout seul!
  5. INTERDICTION de lui faire mettre des couches, cela le pousse vers la régression, et ne le stimule pas.
  6. Enfin, dernier point, très important: LE FELICITER, quand la nuit s’est bien passé.

Il est très important d’accompagner l’enfant, car il se sent seul et incompris. dans ces moments là, il est perdu, et voudrait bien faire des efforts, mais ce passage, si vous le traversez, chers parents, faites preuve de patience, et lui le sentira, alors il n’en sera que plus volontaire, pour fournir des efforts aussi. Croyez moi, l’amour, l’attention, et le dialogue compréhensif, portent toujours leurs fruits.

triste

De toute façon, à quoi ça sert d’en parler! On m’écoute même pas!

Publicités

A propos Muriel

J'ai constaté tristement que si les enfants rencontrent de graves problèmes, c'est dû essentiellement aux adultes qui n'ont pas fait ce qu'il fallait au moment où ils en avaient besoin!
Cet article a été publié dans Développement et vie de l'enfant. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s