Extrait de mon livre…

Pour ceux qui ne parviennent pas à lire des extraits, ou qui n’en n’ont pas eu le temps tout simplement, en voici quelques extraits. Il va sans dire que je n’ai pas mis les mêmes!  Je vous souhaite une bonne lecture à tous et à toutes!

Préface
Un projet de longue date qui a mûri au fil des années,
une question récurrente.
Et si je racontais mon histoire ? Un livre ? Un roman ?
Une nouvelle ? Une autobiographie ? Et pourquoi pas ?
Après tout, j’ai beaucoup de souvenirs empoussiérés et de
nombreuses choses à dire qui pourraient servir à d’autres
enfants, ou des adultes, l’idée est partie de là…
Quelquefois, elle partait aux oubliettes à cause des
doutes, des peurs qui m’envahissaient, des barrières que je
me mettais, pour surgir à nouveau, d’une manière
soudaine au sommet de ma mémoire, telle une évidence.
Aujourd’hui, le jour J est enfin arrivé. Je me suis
décidée à vous livrer une fenêtre entrouverte sur ma vie.
Çà et là, nous voguerons de souvenirs éparpillés, en
histoires illustrées accompagnés d’anecdotes épiques et
inoubliables. Je vous confierais
 également ce que j’ai
éprouvé enfant, face aux adultes qui ne comprennent rien,
ou feignent de ne pas comprendre. J’ai navigué entre
traumatismes, réminiscences,
images floues, ou très
précises de mon lointain passé. Ma vie en général, n’a pas
été de tout repos. Cependant, je me refuse à dire que je suis
la plus à plaindre…

 

Chapitre 1

Petits souvenirs à emporter de Madagascar

Quelques tranches de vie par ci par là, des images qui
défilent devant mes yeux.
L’heure du repas. Les couverts qui cliquent et la phrase
que tous les enfants connaissent. « Finis ton assiette ». Ma
tante avec son argument récurrent-inefficace « Pense aux
millions de petits Chinois qui n’ont rien à manger…
« Pourquoi les Chinois d’ailleurs ? Figurez vous qu’au jour
d’aujourd’hui je me pose encore la question. Dans la
logique elle aurait pu dire les Somaliens, les Ethiopiens…
Je digresse pour vous dire que ces phrases faisaient naître
de la culpabilité chez moi. Alors,
 je terminais mon assiette
comme on me le demandait. Bien sûr, je vous parle d’une
période où les enfants n’avaient pas vraiment le choix !…
Chapitre 2
Mes vacances à Majunga et Tamatave
Un sentiment de bien-être m’envahit à chaque fois
que je les évoque à nouveau.
Majunga ! Ma ville de cœur, ma tante et mon oncle
nous recevaient mes sœurs et moi. J’en garde d’excellents
souvenirs. Chaque fois qu’on pouvait, on passait les
vacances là bas. Prendre l’avion, ne m’a jamais fais peur. Je
me remémore cette liberté que
 je m’octroyais. Toujours
avide de découvertes, de nouvelles connaissances. Je devais
avoir 7-8 ans, et je trouvais ma vie magnifique et parfaite.
A ce moment là, je n’avais rien à envier à personne. Il
habitaient une maison en face de la mer. Chaque matin,
j’avais plaisir à me réveiller tôt pour admirer ce paysage de
rêve incroyable qui s’offrait à moi. Parfois, un paquebot,
avec toutes ses lumières allumées, amarrait juste devant. Le
« Tsimiroro » qui veut dire « celui qui ne dort jamais ». Il
affichait une grandeur démesurée. J’avais l’impression que
je pouvais l’atteindre, le toucher, tant il me semblait tout
près. Le soir venu, je veillais tard pour le contempler.
Excepté les soirs où ils recevaient des amis pour jouer au…
Chapitre 3
Haute comme trois pommes
On dit souvent qu’on n’a pas de souvenirs à 4 ans.
Détrompez vous, lorsqu’ils sont marquants ou
traumatisants, on ne peut que s’en souvenir. Ce sont des
flashes ponctués d’images très nettes. Je me revois dans la
chambre de mes parents, tiraillée entre un doux sentiment
de curiosité qui m’envahit et cet interdit très nébuleux. Je
ne sais plus trop pourquoi, je me suis retrouvée à l’étage.
Peu importe, j’ouvre le tiroir de la table de chevet. Je vois
une lame, qui n’était pas censée s’y trouver. Je commence à
taillader la paume de ma main.
 Tiens, c’est rigolo ! Quand
j’appuie avec, il sort du rouge!
 Voilà exactement la pensée
qui passait par ma toute petite tête, à cet instant précis. Je
portais une robe vichy rouge et blanche à carreaux tachée
de sang. Je descends les escaliers. Les adultes sont encore à
table. Je revois le visage de Maman qui change, horrifiée
entre les larmes et la panique. Au milieu de toute cette
agitation, je ne comprends rien. Je me pose des questions,
voyant les différentes expressions de tous ces visages
d’adultes. Mais pourquoi ils crient ? Je ne faisais que…
Chapitre 4
Papa, mon formidable héros
La petite fille aux yeux brillants, qui voulait toujours
accompagner son père où qu’il aille. Je me souviens avoir
patienté plusieurs heures en attendant de rentrer à la
maison, parce qu’il s’entretenait longuement avec ses
élèves, non loin de la voiture. Quelques souvenirs précis ça
et là. Il adorait écouter du Bach, c’était interminable. Ma
récitation des fameuses tables
 de multiplication, en
chantant il disait, pour mieux les retenir. Apparemment, sa
méthode a porté ses fruits, puisque je les connais encore
maintenant. Quand je faisais du soutien scolaire, qu’il
fallait faire réciter les tables aux enfants, je me rappelais ce
doux souvenir, et je souriais. Il
me connaissait très bien. Il
remarquait immédiatement mon changement d’attitude. Je
n’ai jamais su mentir pour quoique ce soit. En CE2, j’ai eu
peur de faire signer mon cahier de maths, à cause de la
mauvaise note. Alors, j’ai décidé de signer à sa place. Il a
découvert ma grosse bêtise avant que cela ne se transforme
en catastrophe. Il a barré ma signature tremblotante, et il a
apposé la sienne dessous tout en m’expliquant posément…
Voilà, la page des extraits  va se refermer. Je vous laisse découvrir la suite de toutes mes péripéties, si le cœur vous en dit :
 voici mon lien direct soit pour commander ou télécharger !
Publicités

A propos Muriel

Je rêverais d'un monde où tous les enfants, les jeunes seraient heureux et en sécurité! Malheureusement c'est un vœu pieux, alors je ne cesse d'élever ma voix pour défendre leur cause en étant leur porte-parole!! Rejoignez-moi si vous vous sentez concernés!!
Cet article a été publié dans Un livre à lire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s