Histoires de piscine!

 

cabines.jpg

Les vestiaires de la piscine Château Landon où je vais

Aujourd’hui, il a fait une chaleur tellement épouvantable, que j’ai décidé de me rendre à la piscine, et j’ai barboté, 3 heures durant, en faisant mes petits mouvements, alternés de petites pauses. Comme d’habitude, je ne suis pas là pour parler de moi.Je suis là pour parler de ce qui me préoccupe : les enfants. J’ai eu plusieurs tableaux aujourd’hui. 3 grands dadais qui jouaient à être des petits, en tapant dans l’eau avec des flotteurs, ou prenant la ceinture des flotteurs et voulant fouetter le copain. Bref, des scènes qu’on peut voir tous les jours, avec des enfants qui n’obéissent pas, et cherchant tous les stratagèmes possibles pour se faire remarquer. Mais dans n’importe quelle circonstance, je n’ai jamais su  rester de marbre… Déformation professionnelle sans doute… Toujours est-il que je leur ai parlé sévèrement, car dans la piscine, il y avait pas mal de petits, il pouvait y avoir du danger. Un grand qui coule ou qui saute sur un petit…

Les mamans barbotaient avec leurs enfants, et ces ados comme si de rien n’était, prenaient une énorme place dans ce petit bassin, 3 éléphants dans un magasin de porcelaine! Avertis 3 fois, ils ont été forcés et contraints de sortir de l’eau. Un papa était déjà dans l’eau avec son enfant quand je me suis installée dans mon coin pour faire mes petits exercices de renfort musculaire. Après quelques minutes, je dis bien quelques minutes, il dit à son fils « oh, joue tout seul! Je ne suis pas un robot »Mmm… Comment dire? Il est là pour passer du temps avec son enfant à la base! Ensuite il a trouvé à glisser vers une conversation avec moi, tout en surveillant son fils du coin de l’œil. Bon, à son discours, je sentais qu’il était anti américain… Bref il a beaucoup parlé, et ensuite, il a dit à son enfant » allez on y va, on a rendez-vous à 14 heures ». Il devait être 13h30.

 

rambarde.jpg

La rambarde de la piscine

Pour finir, arrive une maman et ses 3 enfants, qui se confie tout de go . Le choc pour moi, mais je l’écoute quand même, elle s’approche  et me dit ah! la vérité, je déteste être ici, mais on est venus hier, et comme les horaires ont changé, on a trouvé portes closes, ils ont tous pleuré, dormi très peu la nuit, impatients de venir à la piscine! Moi ça m’ennuie, (pour rester polie dans l’article), si je pouvais bronzer et les surveiller, ça m’arrangerait. C’est une vraie corvée pour moi. Lassées de l’eau, les deux mamans sont sorties et surveillaient leurs enfants du bord! Sur ce fait, un peu plus tard, arrive le maître nageur qui leur dit » mais ils sont dans le petit bain, il faut enlever les ceintures! La petite qui n’attendait que ça, saute de joie, fait du sous l’eau, chose interdite par sa mère, disant qu’elle ne savait pas nager. Certes, elle était un peu hésitante au début, mais ça allait tout seul après. Vous auriez vu l’angoisse, la peur que la maman ressentait, elle n’arrivait pas à se contrôler, et enfermait ses enfants dans ses états à elle!!

Je suis contente d’avoir vu un maître nageur tel que lui. Il a tendu une perche mais elle n’en avait pas besoin, elle a mis sa tête sous l’eau et battait des pieds, comme si elle l’avait toujours fait, sa maman me dit « elle m’épate! ». Il y avait un autre petit garçon qui a refusé d’enlever ses brassards, et le maître nageur a dit « ah, madame, vous lui avez déjà appris à avoir peur! »Bien sûr, la dame a nié. mais c’était malheureusement le cas. D’ailleurs il a retenu ma phrase quand j’ai dis : « ne transférez pas vos peurs sur vos enfants!  » Il m’a regardé et a dit ah, je vais la sortir souvent aux parents celle là!

 

piscine grand bain.jpg

Le grand bassin

 

Que faut-il retenir dans toutes ces histoires?  Soyez juste là, mais laissez vos enfants faire leur propre expérience, on veut trop les surprotéger, on s’inquiète de manière perpétuelle, laissez les être des enfants, sans cette peur, cette angoisse de ne pas faire comme il faudrait. A tous les âges, jusqu’à 17 ans, ils sont intrépides, bagarreurs, rêveurs, ambitieux…, et même après, mais réagissent différemment. Ne leur transférez pas vos angoisses, vos peurs en tout genre, au nom de leur bien-être que je défends sans relâche! Ne les laissez pas être des oiseaux apeurés qui regardent le ciel et se disent intérieurement, je ne pourrais jamais voler tout seul, personne ne veut, ou n’a le temps de  m’apprendre! Soyez dans leurs sillages, accompagnez les toujours avec bienveillance et amour. N’oubliez pas la douceur, la joie, et tout passera comme une lettre à la Poste. Et si d’aventure, vous n’avez pas envie de sortir, d’aller passer du temps avec eux, dites leur sincèrement, sans artifices, ils le savent, et sont sensibles à l’authenticité. Oh! bien sûr! Ils insistent mais savent pertinemment que vous n’êtes pas en état, fatigué, pas motivé, occupé… Mais si vous reportez,TENEZ BIEN VOTRE PROMESSE! CAR ILS S’EN SOUVIENDRONT, ET NE MANQUERONT PAS DE VOUS LE RAPPELER.

Publicités

A propos Muriel

J'ai constaté tristement que si les enfants rencontrent de graves problèmes, c'est dû essentiellement aux adultes qui n'ont pas fait ce qu'il fallait au moment où ils en avaient besoin!
Cet article a été publié dans Expériences vécues. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s