Portrait d’une enseignante qui a bousculé les codes…

 

celine-alvarez

Une enseignante pas comme les autres

Source Image : http://www.lemonde.fr/festival/article/2014/09/04/celine-alvarez-une-instit-revolutionnaire

Aujourd’hui je viens de voir l’affiche partout dans les couloirs du métro!! Il est sorti!  le livre de Céline Alvarez, une ancienne professeure des écoles, qui revendique une méthode que je défends à 100%, et dont je suis convaincue d’une assurance pour obtenir des résultats probants:

Mais qui  est Céline Alvarez?

Céline Alvarez est un ancien professeur des écoles de l’Éducation Nationale. Elle défend une approche de l’éducation fondée sur des connaissances scientifiques, notamment dans le domaine des sciences cognitives, domaine qui lui a notamment servi à actualiser et à éclairer certains principes pédagogiques mis en avant au début du XXe siècle par des précurseurs de l’École nouvelle (dont Maria Montessori). Diplômée en linguistique1,2, c’est d’abord sur le terrain, en tant qu’enseignante dans une école maternelle de Gennevilliers qu’elle a pu expérimenter, de 2011 à 2014, ces principes éducatifs au sein de sa classe.

Lors de cette expérience, le cadre pédagogique mis en œuvre comprenait d’une part, la sélection et la mise à disposition progressive d’un matériel pédagogique varié et de qualité (matériel essentiellement développé par les docteurs Édouard Seguin et Maria Montessori), et d’autre part, et avant tout, l’adoption d’une approche pédagogique revendiquée comme étant à la fois humaine, structurante et bienveillante.

https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9line_Alvarez

Voilà les points que je voulais souligner « humaine, structurante et bienveillante ». J’ai toujours été persuadée depuis petite, que l’échange devait se faire davantage entre l’enseignant et les enfants, une interactivité, où il n’y pas que, pardonnez-moi l’image que je vais employer le pasteur du haut de sa chaire, et les fidèles qui écoutent et doivent absorber passivement. Qu’en est-il après? Il y a déperdition, désintéressement. L’énergie ne tourne que dans un sens, et l’on s’asphyxie, et c’est comme cela que l’échec scolaire arrive ou d’autres difficultés, comme le décrochage, l’ennui…

C’est une révolution de l’enseignement qu’elle a mise en avant, et je trouve tellement dommage que les institutions ne se soient pas plus penchés sur cette question qu’elle a soulevée. Elle emploie une expression forte quand elle dit que » l’école fait fausse route », mais je suis d’accord avec elle. J’ai pu le vérifier auprès d’enseignants donnant des cours magistraux et ceux qui faisaient participer fortement les enfants, en les impliquant dans des projets, leur demandant leurs avis, et en leur donnant le libre arbitre en ayant exposé de quoi il s’agissait auparavant et en leur laissant carte blanche. Le résultat allait au delà des espérances de l’enseignant!! Seulement voilà, ce qui est proposé, dérange au plus haut point, pas assez TRADITIONNEL, surtout pas sortir des sentiers battus, voyons! Vous mettez les pratiques de Céline Alvarez associées à la Fondation Espérance Banlieues, http://esperancebanlieues.org , la France s’en sort et fait un carton plein sur le plan Education!

Selon Céline Alvarez, l’école est sensée devenir un lieu d’épanouissement, d’émulation ainsi que d’émancipation pour tous. Effectivement, ils sont le monde de demain, et si nous ne prenons pas soin de toutes ces petites choses qui font leur quotidien, ils se perdront, et manqueront leur passeport pour un avenir meilleur, et comme je l’ai toujours dis: il faut »soigner l’enfance pour créer un adulte épanoui ».

Voici deux extraits de ses propos. Vous pourrez en découvrir plus sur son blog: https://www.celinealvarez.org

« Il faut donc l’entendre, qu’on le veuille ou non, ce sont ces petites choses auxquelles nous ne faisons pas forcément attention – la façon dont nous parlons, dont nous agissons et réagissons au quotidien – qui structurent, sans aucun filtre, les capacités et les comportements de nos enfants. Autrement dit, nos attitudes préparent les leurs. Cela doit être dit, redit et entendu. Il nous faut maintenant agir en conséquence, aussi bien à la maison qu’à l’école ».

« Puisque le cerveau ne conserve que les connexions les plus fréquemment utilisées, par conséquent, ce sont les expériences quotidiennes de l’enfant qui s’encodent et structurent directement l’architecture de son cerveau. Un beau matin, nous rions de le voir faire comme nous, de parler comme nous, de bouger ou de réagir comme nous : c’est souvent un moment particulièrement drôle, surprenant, voire difficile, car l’enfant nous renvoie en miroir les gestes ou les attitudes que nous lui avons transmis inconsciemment, simplement en vivant à ses côtés. Nous pensons qu’il nous imite, mais il serait plus exact de dire qu’il manifeste à l’extérieur ce qui s’est encodé à l’intérieur. »

En définitive, que pouvons-nous retenir? Il ne faut pas confondre les besoins des enfants, et ceux des adultes.  Les enfants évoluent, se développent, mais malheureusement, l’adulte intervient dans la sphère de l’enfant, soit pour l’élever, l’enrichir, soit pour le détruire, lui voler ses rêves, et l’abandonner dans ses doutes.

 Des adultes aux méthodes peu conventionnelles sont très souvent décriés, et j’en ai rencontrés sur ma route, tout au long de ma carrière, mais cela en vaut la peine pour le bonheur de tous ces enfants qui attendent. Ils ont changé, ils ont évolué, souvent leurs remarques très pertinentes, sont considérées comme de l’insubordination, alors on les met dans des cases, on les  » force à rentrer dans les rangs », et cela engendre une génération d’enfants éteints! Mais est-ce que le système a constaté ce changement? Ou est-ce qu’il ne veut pas le voir, et préfère fermer les yeux sur un système obsolète? Chers parents, vous connaissez la réponse.

Je finirais en vous encourageant à lire le livre de Céline Alvarez, je tiens à préciser que je ne fais aucune promotion, mais lorsqu’un livre, ou un produit, quel qu’il soit mérite qu’on s’y arrête, je le mets en avant! Tout simplement!

livre céline a.jpg

Les lois naturelles de l’enfant aux éditions Les Arènes

Publicités

A propos Muriel

Je rêverais d'un monde où tous les enfants, les jeunes seraient heureux et en sécurité! Malheureusement c'est un vœu pieux, alors je ne cesse d'élever ma voix pour défendre leur cause en étant leur porte-parole!! Rejoignez-moi si vous vous sentez concernés!!
Cet article a été publié dans Un livre à lire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s