De l’éducation à la citoyenneté…

Ce matin, je suis allée voter, et en chemin, j’ai été inspirée par cet article.

Voter, ce n’est pas seulement faire des choix, ou se ranger dans tel ou tel bord politique. C’est aussi une manière de se sentir citoyen à part entière, faire partie de ces personnes qui s’impliquent dans la vie de la cité. Un fait s’est illuminé dans ma conscience en assistant à une scène qui pourrait paraître anodine, mais qui prend tout son sens, si on l’examine de plus près.

Une famille derrière moi allait voter, et vient le tour de la maman de se rendre dans l’isoloir. Alors, elle laisse son mari avec le plus jeune enfant dans la poussette, et emmène son fils de 7 ans, qui souhaitait voir comment cela se déroulait. Son papa, auparavant a répondu aux questions de son fils « dis papa pourquoi on doit prendre beaucoup de papiers? Le père répond:  » tu dois choisir le papier que tu mettras dans l’enveloppe, et jeter les autres. » L’enfant acquiesce.

carte électorale.jpg

Une carte électorale

Impliquer son enfant comme ces parents le font, expliquer à cet enfant, lui faire voir, c’est aussi comme cela qu’il s’éveillera à ce sentiment de citoyenneté, s’inscrira dans la société où il vit.  Cela fait partie intégrante de l’éducation, car tous ces jeunes qui ont grandi, et qui ne s’expriment pas dans les urnes, ont-ils été éduqués dans ce sens? Les parents qui ne s’impliquent pas, rarement les enfants suivront, il y aura quand même des exceptions où les enfants ne reproduiront pas le désengagement de leurs parents, voire même seront des férus de politique.  Chaque acte de la vie quotidienne, nous pouvons constater qu’il manque de la citoyenneté, de par la même de l’éducation. Mettre les pieds sur les chaises du métro, du RER, insulter gratuitement une personne, ne pas dire bonjour quand on rentre dans un lieu… Vous allez me dire mais tout cela fait partie de l’éducation, c’est du ressort des parents!!! Oui, mais accomplir des actes citoyens, c’est aller au delà de cette éducation qu’on nous a transmis, c’est abattre les barrières qui font qu’on ne va pas mettre systématiquement toutes les choses qui nous arrivent sur le dos de l’Etat, et faire porter la responsabilité à autrui, c’est tellement plus facile!

Alors, pour conclure, je dirais que voter va au delà de l’acte citoyen, prendre ses responsabilités quand on commence à grandir, est un fait inéluctable, et qui me paraît essentiel, voire indispensable pour qu’un enfant plus tard, un jeune adulte atteignant sa majorité, arrive à se situer, sentir qu’il a aussi sa place au sein de cette société, qu’il ne se sente pas rejeté, sans qu’il aille exprimer une colère, un mécontentement qu’on lui aurait insufflé, mais qu’au contraire il vote en son âme et conscience, sans avoir été influencé, parce qu’il a son mot à dire.  Tout devrait être mis en place, afin que le jeune adulte en passe de voter, ne se sente pas déstabilisé, par tout ce qu’il entend, qu’il absorbe, et doit faire son choix ensuite. D’où un accompagnement, une éducation, un éveil à la citoyenneté devant être expliqués dès le jeune âge.

Publicités

A propos Muriel

Je rêverais d'un monde où tous les enfants, les jeunes seraient heureux et en sécurité! Malheureusement c'est un vœu pieux, alors je ne cesse d'élever ma voix pour défendre leur cause en étant leur porte-parole!! Rejoignez-moi si vous vous sentez concernés!!
Cet article a été publié dans Evènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s