Il était une fois un garçon de 17 ans…

 

the-voice

 

D’ordinaire, je ne suis pas très télé crochet, mais j’ai trouvé que cette année plus particulièrement, il y avait de nombreux talents qui n’ont pas démérité. Alors, j’ai décidé de m’y intéresser, pour la charge émotionnelle qu’elle portait, qui m’a beaucoup touchée. Cependant, encore une fois ne nous éloignons pas du sujet, mais arrêtons nous plutôt sur le gagnant de The voice 2017. Une histoire comme il en existe à chaque instant, me direz-vous? Oui! Certes, et les garçons et les filles de son âge, ou même plus jeunes, qui passent ou sont passés par là étaient inconnus, ont traversé ce passage difficile de leur vie dans l’ombre!

Une prestation toute en finesse, formidablement exprimée au travers de la chanson de Calogero « Si seulement je pouvais lui manquer ». Le ton est donné. Il se livre à des millions de téléspectateurs et au public. Cela se résume en deux mots, un père absent , dont il espère des nouvelles, et une mère qui est un soutien indéfectible, lui fait confiance, tout au long de son parcours, pas à pas, dans l’ombre, aimante, comme le sont la plupart des mamans.

Seulement , pour moi il y a une énorme différence Lisandro CUXI, le gagnant, un garçon de 17 ans à peine, qui a fait ses classes, a trouvé un appui, un repère voire un autre soutien, en la personne de Matt Pokora. Ce n’est pas de la notoriété, dont je parle mais bien d’une situation qu’un certain nombre d’enfants vivent. Et pour moi, Lisandro, sans le savoir ou pas, a été un porte-parole, une voix qui s’est élevée, un espoir pour tous ces enfants dans la tourmente de l’abandon, sans nouvelles de leur père, du jour au lendemain. Sans nul  doute, il a encouragé pas mal d’adolescents et d’adolescentes, nous ne le saurons pas, mais j’en suis personnellement convaincue, que les réseaux sociaux ont dû exploser à ce sujet. Cette épreuve lui a servi de tremplin, de moteur, pour réussir, aller en finale et gagner. Il m’a touchée, si jeune, il ne s’est jamais apitoyé sur son sort, ou prétexter, et se cacher derrière des montagnes d’excuses. Il voulait réaliser ses rêves, il s’est accroché, cela a dû être très difficile, mais il a toujours persévéré. Il a travaillé, sans relâche et cela a payé, et son talent a fait le reste. Chapeau bas!! M LISANDRO CUXI!!! Et à sa maman qui a cru en lui!!

Tout cela pour dire quoi?  Un enfant avec accident de parcours dans la vie, ne  dites jamais c’est fini, ne vous découragez pas, chères mamans, vous êtes précieuses, vous êtes une pièce maîtresse dans la vie de votre enfant. malheureusement, « ils vécurent longtemps et blablabla… », ce n’était pas pour vous, il y a votre enfant, s’il voit que vous lui faites confiance, il s’apaisera, parce que vous êtes devenues son repère principal, il y aura des moments où vous aurez l’impression qu’il ne vous écoute pas, détrompez-vous, il a tout entendu, tout assimilé, mais ne l’admettra jamais, la blessure, surtout pour un garçon est sourde, une fille a plus tendance à se confier, quoique…

Mais cette blessure, elle se guérit avec 3 remèdes essentielsle TEMPS, l’AMOUR, et l’ATTENTION que vous lui porterez chaque jour. Vous êtes fatiguées? Oui, vous en avez le droit, mais dites le lui, il, elle comprendra, ne vous écoutera pas forcément, mais dites vous qu’il, elle a assimilé, c’est sûr et certain, il, elle vous voit vous battre et vous démener seule, dans le quotidien, les affaires courantes, il, elle vous observe, sans tout lui dire, vous pouvez, et vous devez ne rien lui cacher de vos états, il, elle les devine, avant que vous le lui disiez. D’ailleurs, ne trouvez vous pas une ambiance particulièrement agitée quand vous même vous n’allez pas bien, êtes contrariée?

Alors il, elle se hasarde à vous demander si vous allez bien et vous lui dites oui! Noooon! Ne faites pas ça! Cela empire les choses! Résultat des courses: des cris, des pleurs, des mots ou des attitudes qui dépassent les pensées. Soutenez-lez, encouragez-les, faites-leur confiance, sans avoir peur ou sans appréhension, et vous verrez votre enfant s’épanouir devant vos yeux. Et la sérénité reviendra peu à peu dans la maison, soyez patientes! Allez courage! Vous tenez le bon bout!

https://www.tf1.fr/tf1/the-voice

Publicités

A propos Muriel

J'ai constaté tristement que si les enfants rencontrent de graves problèmes, c'est dû essentiellement aux adultes qui n'ont pas fait ce qu'il fallait au moment où ils en avaient besoin!
Cet article a été publié dans Développement et vie de l'enfant. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s