Mes 10 clefs pour rester optimiste le plus souvent possible…

Ceux et celles qui ont eu l’occasion de lire mon 1er livre « souvenirs d’une enfant, visions et réflexions d’une adulte » reconnaîtront certaines des clefs que je vais donner, à cette occasion j’ai fait le calcul 06 juillet 2016, sa parution, déjà! Comme le temps file!

Au cours de notre vie, nous traversons des moments agréables, et puis tout à coup le ciel s’assombrit, nous perdons un proche, quelqu’un qui nous est cher, tombe gravement malade. Ou alors l’éloignement, tout simplement, nous ne parvenons pas à remonter la pente.

Lorsque nous sommes au fond du trou, et que nous nous apitoyons sur nous-mêmes, rectification, nous commençons à comprendre que nous nous apitoyons sur notre sort, ce n’est pas la solution, j’ai pu en sortir, et pourtant c’était très difficile, passer par des moments de doute, d’incertitude, des instants de découragement, des périodes sombres et noires, tout le monde en a dans son existence, la vie ne peut pas être magnifique et sans vagues tout le temps!

Voilà pourquoi je vous partage mes manières de m’en sortir, je ne dis pas que je les applique systématiquement, mais je sais que dès que j’y pense, je me relève et je repars à l’attaque, alors tadaa! Les voici:

  1. Eviter le plus possible de râler, de s’énerver,  de se plaindre, cela n’ajoute pas plus de solutions à votre souci du moment( en plus ça fait monter inutilement la tension, vé-ri-di-que! Il m’est arrivé juste pour des soucis de grimper jusqu’ à 22,40!!)
  2. Garder la tête hors de l’eau, éviter de se noyer en tentant de résoudre le problème, à tout prix, prendre du recul et de la hauteur pour réfléchir.
  3. Etre toujours reconnaissant.
  4. Ne jamais oublier de remercier la Vie, même dans la pire adversité,  c’est en patientant  que tout bascule et que vous obtenez vos réponses, cela m’a pris du temps, j’ai eu beaucoup de mal à l’appliquer, j’étais toujours dans la colère du moment, qui ne retombait pas!
  5. Se reconnaître le droit de lâcher, de procrastiner( juste le temps qu’il faut, personnellement, cela ne dure pas plus de trois jours chez moi), avant remettre les choses à faire c’était mon sport favori, puis j’ai compris que remettre les choses sur une trop longue période vous démotive, ou vous fait regretter, avoir des remords, et on dit toujours qu’avec des et si…, ou j’aurais dû… on ne refait pas le monde! Mais j’ai quand même gardé mes 3 jours, ils me permettent de souffler, de réfléchir et de regarder les choses sous un autre angle.
  6. S’octroyer du temps, sans culpabiliser, c’est pour cette raison les 3 jours!
  7. Ne pas se laisser entraîner vers le fond, on dit toujours que lorsqu’on sombre le meilleur moyen pour revenir c’est de taper du pied pour remonter à la surface. Alors faites-vous violence, secouez-vous et repartez à la bataille!
  8. Encouragez les autres, les aider, leur donner votre point de vue, sans jamais pour autant vous laisser envahir.
  9. Eviter de rester axé sur sa propre personne. Lorsqu’on œuvre pour des plus grandes causes que soi, on se sent moins centré sur sa propre personne, donc moins focalisé sur ses soucis, participer à des manifestations caritatives, permet de poser un autre regard autour de soi. Sans calcul, mais avec de la sincérité, donner fait que nous recevons, sous plusieurs manières, souvent inattendues, ou surprenantes.
  10. Beaucoup rigoler, passer des instants mémorables avec des gens pas prise de tête, qui sont là pour échanger, vous remonter le moral, mutuellement, vous vous transmettrez un pêche et une énergie incroyables!  La solitude est nécessaire pour se retrouver, mais point trop n’en faut.

En définitive, les vies sont toutes connectées, mais l’essentiel, c’est d’éviter les personnes toxiques, qui vous ralentissent, et ne vous apportent RIEN malgré votre aide et vos multiples conseils…  et vous absorbent  toute l’énergie que vous avez eu peine à réunir peut-être… Je sais que ma mère me disait: tu ne peux pas aider, si toi même tu n’es pas bien! Persuadée d’en avoir les pleines et totales capacités, et d’aller bien , j’ai persisté dans mon entêtement, pour finir usée, vidée, et là j’ai compris! Il vaut mieux tard que jamais! Mais bon, on peut s’éviter des souffrances inutiles!

J’espère que ce sont des clefs que vous appliquez déjà, et si ce n’est pas le cas ou que vous en appliquez d’autres, faites m’en part, que je puisse les partager avec d’autres, c’est avec l’échange que la solidarité reste debout, et que le monde peut avancer.

https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/781267/s/souvenirs-d-une-enfant-visions-et-reflexions-d-une-adulte-mildred-roby/

Publicités

A propos Muriel

Je rêve d'un monde où tous les enfants, les jeunes sont heureux et en sécurité! Rejoignez-moi si vous aussi vous souhaitez un meilleur à venir pour vos enfants, je me dresse comme porte parole pour leur donner de la voix!!
Cet article a été publié dans Expériences vécues. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s