Ma classe à la maison débordée ou organisée?

Chers parents,

Voilà maintenant 13 jours que nous sommes confinés à la maison.

Nos habitudes on été bouleversées, nos rituels aussi. Les petits et les grands craquent et tout le monde a besoin d’espace.

J’entends énormément de parents autour de moi qui se sentent dépassés, impuissants, qui tentent tant bien que mal de gérer la classe à la maison, non sans difficultés, avec le télétravail quand celui-ci s’ajoute.

Même si l’on est professeur ou instituteur de métier, les enjeux ne sont pas les mêmes. Faire classe à ses propres enfants, n’est pas du tout la même chose que faire classe à des élèves que l’on ne voit pas en rentrant chez soi. Certes, on a peut-être plus de facilités, quoique…

Il faut savoir qu’il y a des cadres et des règles à mettre en place ou des astuces à adopter que l’on soit instit, prof ou pas.

Je vais tenter d’ illustrer par 2 cas de familles, et de configuration d’appartement pour que chaque exemple puisse vous parler

Cas 1) Maman célibataire avec 2 enfants de 4 et 7 ans dans un appartement de 28 m2

Cette maman ne peut compter que sur elle-même, c’est le moment d’actionner « l’appel à l’aide », pour les devoirs, certaines sont plus organisées que d’autres, c’est l’occasion d’échanger sur les méthodes employées mais pour les copines qui traversent la même chose qu’elle. Pour qu’elle se sente soutenue, encouragée à chaque début de journée, même de loin. Cette maman porte plusieurs casquettes, institutrice pour les devoirs, cuisinière pour les repas, femme de ménage pour le rangement ou le nettoyage… Je ne dis pas que c’est facile! Loin de là! Mais c’est l’occasion si vos enfants sont turbulents et ne vous écoutent jamais de remettre la balle au centre et de rejouer un match comme on dit si bien.

D’abord et avant tout se réunir chaque matin de la semaine pour expliquer les règles établies, combien de temps, la récréation ou le temps de pause, c’est important qu’ils sachent et qu’on leur donne un peu d’autres repères, nouveaux certes mais à adopter pour le moment, sinon cela peut très vite dégénérer.

  • Repenser la configuration de l’appartement sous forme de jeux (exemple: une pièce interdite pendant la durée des devoirs, la cuisine mettre une chaise devant ou du ruban adhésif rouge ou une autre couleur si on a, pour bien marquer l’interdiction). Les enfants de 3 à 7 ans aiment les jeux de rôle, de plus si le parent s’implique c’est tout gagné! Cela vaut mieux pour vous, il n’y a que là que vous pouvez maitrisez l’ambiance!
  • Marquer les espaces de vie, maman a installé son ordinateur dans un coin pour télétravailler, faites pareil pour le grand de 7 ans, son bureau et sa chaise avec ses devoirs, et l’autre de 4 ans dans un autre coin, donner de quoi dessiner, jouer certes j’entends d’ici Muriel un enfant de 4 ans, se lasse vite, oui!! Exact son attention est exactement de 10 à 15 min, donc prévoyez de tourner au bout de 10, 15 min, mettez tout à disposition, et une alarme sur votre téléphone, quand il a fini tout est déjà prêt bien sûr. Je vous garantis que c’est possible oui fatigant!! Mais pour la bonne marche de la journée sans heurt ni cris, cela est possible, car je l’ai instauré quand j’étais animatrice, plusieurs petits coins à jouer, dans une pièce pas grande, pour se distraire, et l’enfant tourne sur les différentes activités, et moi j’en avais 10 à gérer!! Donc soit on peut télétravailler, soit on n’y arrive pas et on attend qu’il fasse la sieste pour télétravailler, par exemple! Pour celui de 7 ans qui doit faire ses devoirs, lui donner un temps donné, ne pas se lever comme à l’école, toujours en mode jeu de rôle, on fait comme si maman était la maîtresse!

Cas 2) Un couple avec 4 enfants de 7, 9 et 14 et 16 ans dans un pavillon de 90m2 avec jardin

  • Là, interdit de se plaindre, l’espace vous l’avez, le temps de récréation, ils peuvent en bénéficier largement. Chacun peut avoir son coin, son espace de vie, et les parents normalement ne seront pas très sollicités, vu que les enfants sont sensés faire leurs devoirs.
  • A surveiller, les téléphones qui doivent être exclus, car les ados sont tentés d’aller sur les réseaux sociaux, ou contacter leurs potes pour un oui ou pour un non! Mais vous aussi, chers parents devez jouer le jeu, PERSONNE NE TOUCHE A SON TELEPHONE PENDANT TOUT LE TEMPS DES HEURES DE COURS. Oui!! je sais c’est énorme, vous avez poussé un cri d’horreur, de c’est impossible! parce que vous êtes dans la maison, et que cela vous semble inconcevable. Mais si vous ne le faites pas, dites-vous que le cadre, les règles ils ne les respecteront pas. Vous le faites bien au bureau! Et au collège, lycée, école primaire, ils n’ont pas accès à leurs portables pendant les cours, ben dites vous que c’est la même logique! J’entends vos pensées, ben non on est confinés ce n’est pas pareil! Certes cela ne ressemble pas trait pour trait mais si on ne met pas en place une sorte de journée type pour tout le monde, vous serez très vite débordés, vos ados vont se lever à pas d’heure, traîner et pour avoir comme résultats, papa ou maman qui crie dans toute la maison! Bref! L’enfer pour toute la famille!!!
  • Un week-end prenez une boîte à chaussures que vous décorerez tous ensemble pour mettre vos téléphones éteints dedans la semaine, vous verrez, cela va prendre du sens, et pour vous et pour eux! Ils adorent la justice, ils verront et constateront que finalement tout le monde est logé à la même enseigne!
  • Prenez comme fil rouge qui vous relie à l’école, le lycée, le collège l’emploi du temps de votre enfant en temps normal. Ouvrez l’application des devoirs ensemble! Cela évitera les ah non! Je n’ai pas de devoirs! ou alors le oh! ça y est je les ai fais! C’était trop facile, ou alors les phrases commençant par le maître ou la maîtresse, la prof avait dit que… ET NE PARLEZ PAS! Sinon il, elle va vous embrouiller, tenez vous à ce qui est écrit, sans discuter, quand il a fini devoirs et leçons, vous allez vous trouver un temps pour vérifier, en le prévenant que ce sera vérifié.
  • Au fait, au passage, ils sont malins, ils voudront tout faire pour vous décourager, vous faire sentir que vous n’êtes pas aptes à leur faire classe, mais vous êtes leurs parents et les connaissez mieux que quiconque, alors un seul mot d’ordre FERMETÉ!! Alors, en selle Mesdames et Messieurs les professeurs et instituteurs improvisés! Vous pouvez le faire! Vous savez le faire! Juste un zeste de réorganisation, de partage d’espace de la maison et le tour sera joué!

En définitive, pour résumer, le confinement n’est pas quelque chose de normal. Là on est tous d’accord. Cependant on ne le vit pas tous et toutes de la même manière, selon chacun, soit c’est subi, soit c’est accepté. Mais comme apparemment nous en avons encore pour un petit moment, il serait génial que vous l’acceptiez, car outre passer du temps avec vos enfants comme jamais, puisque vous ne les voyiez que rarement, puisque nous savons qu’en temps normal nous passons 90% de notre temps au travail, et c’est le même pourcentage pour vos enfants, à la fac, l’école, le collège ou le lycée. Dites-vous que c’est une chance, un privilège, de peut-être voir ses premiers mots, ou les confidences que votre ado ne vous aurait pas fait en temps normal. Vous êtes-vous posé un instant la question s’ils étaient contents de pouvoir avoir la famille réunie à la maison, situation inédite n’est-ce pas?

J’espère vous avoir aidé, et je vous souhaite , chers parents, un agréable confinement avec vos enfants.

Je vous mets des liens qui pourront sans nul doute vous apporter un éclairage ou une aide supplémentaire.

Liens avec le thème

http://www.pass-education.fr/programme-nation-apprenante/

https://soseducation.org/ ( l’Association SOS Education)

A propos Muriel

Je rêve d'un monde où tous les enfants, les jeunes sont heureux et en sécurité! Rejoignez-moi si vous aussi vous souhaitez un meilleur à venir pour vos enfants, je me dresse comme porte parole pour leur donner de la voix!!
Cet article a été publié dans Pour les parents. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ma classe à la maison débordée ou organisée?

  1. Thefly dit :

    Hello,
    Merci Mumu pour ce regard éclairé.

    Voici un autre partage d’expérience.
    De mon côté, c’est un appartement 3 pièces avec un enfant de 10 ans. Pour ses devoirs, il arrive à être autonome, et me sollicite quand il a besoin de moi. Ce n’était pas facile au début, j’avais tendance à être tout le temps derrière lui. Puis j’ai décidé de lâcher prise, et ça se passe très bien. Dans la journée, on alterne travail (chacun de son côté mais tous les 2 dans le salon), pauses autonomes, pauses ensemble (jeux de société), sport ensemble (un coup mes exercices, un coup les siens), petit bain de vitamine D d’une vingtaine de minutes quand le soleil daigne pointer son nez, et (tous les) repas ensemble bien sûr 🙂 Tout cela à des heures plus ou moins fixes.
    Le week-end, on casse le rythme, pour ne pas se lasser de la semaine, et pour apprécier aussi le week-end. Cette fois ci, c’est freestyle. Pas de réveil (et oui, on met le réveil la semaine, même si c’est un peu plus tard que d’habitude). On continue les jeux autonomes, et à deux. Pas de sport. Sauf pour maman 😀 Côté cuisine, je concocte de bons plats (en semaine, je simplifie : riz, roux et déclinaisons de viande/poisson LOL). Pour les gourmandises sucrées, c’est crêpes le mercredi, et gâteau le dimanche (qu’on prépare ensemble).
    Bref, y’a de quoi faire !

    Voilou bisou!

    J'aime

Répondre à Muriel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s